Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a indiqué qu'il appuyait la décision rendue par le juge François Huot d'interdire la diffusion d'images de la tuerie à la Grande Mosquée.

Diffusion d’images de la tuerie: un refus qui a du sens pour les parlementaires

Tous les partis politiques à l’Assemblée nationale ont réagi en peu de mots à la décision rendue par le juge François Huot qui interdit aux médias la diffusion d’images de la tuerie de la Grande Mosquée de Québec.

Chez les libéraux, le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, a dit simplement qu’une telle décision avait du sens. Même son de cloche du côté de la CAQ, où François Legault, en une phrase, a répondu qu’il appuyait la décision rendue. 

Au Parti québécois, on s’est contenté de dire qu’on ne commenterait pas une décision de la Cour. 

«On vit dans un environnement médiatique parfois qui a tendance à devenir toxique. Les exigences de marché, commerciales l’emportent sur les considérations éthiques, malheureusement. Alors c’est peut-être plus prudent, la décision qui a été prise», a enfin réagi le député Amir Khadir, de Québec solidaire.