e président et chef de la direction du Mouvement Desjardins Guy Cormier a touché un salaire de 3 005 906 $ en 2018.

Desjardins: 3 M$ pour le président

Les cinq principaux membres de la haute direction du Mouvement Desjardins ont touché 9 millions $ en 2018. De ce montant, une somme de 3 millions $ a été versée au président, Guy Cormier.

C’est ce qu’on peut lire dans le rapport de l’organisation publié jeudi sur son site Internet. 

Si on regarde pour l’ensemble du groupe, les principaux dirigeants, soit les 11 membres de la haute direction et les 22 administrateurs du conseil d’administration, se sont partagé une cagnotte de 21 millions $. Il s’agit d’une augmentation de 10,5 % par rapport à l’an dernier.

Il faut préciser que ces données comprennent le salaire de base versé aux travailleurs, différentes primes notamment en fonction de l’atteinte des objectifs de rendement ainsi que la valeur de leur régime de retraite.

Lorsqu’on décortique le salaire du numéro un du Mouvement, M. Cormier a reçu un montant de base de 949 111 $. Il a également empoché 1 046 110 $ en primes et la valeur de son régime de retraite s’est élevée à 1 010 685 $. Sa rémunération totale de 3 005 906 $ représente un bond de 9,1 % par rapport à la cuvée 2017. 

Pas une première

Il ne s’agit pas de la première fois que le salaire d’un président et chef de la direction chez Desjardins franchisse le cap des 3 millions $. L’ancienne patronne, Monique F. Leroux, avait également obtenu un salaire avec ses avantages sociaux supérieur à 3 millions $ de 2011 à 2015. 

En fait, elle avait reçu 3,93 millions $ lors de sa dernière année complète à la tête de la coopérative de Lévis.

Mais revenons à nos moutons. Parmi les autres membres de la haute direction les mieux rémunérés, au deuxième rang figure le premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation, Denis Berthiaume. Ce dernier a touché une rémunération globale de 2,05 millions $ (+11,05 %).

Ensuite, il y a le premier vice-président, finances, trésorerie, administration et chef de la direction financière, Réal Bellemare, qui a reçu 1,44 million $ (+10,08 %).

Moins élevés qu’ailleurs

Si on se prête au jeu des comparaisons, Desjardins demeure l’une des institutions financières à travers le pays avec les salaires les moins élevés pour des membres de la haute direction. 

À la Banque Nationale, les cinq plus hauts gradés se sont partagé 28,1 millions $ en 2018, dont 8,87 millions $ qui ont abouti dans les poches du président et chef de la direction, Louis Vachon. 

Pour sa dernière année financière, Desjardins a généré un excédent avant ristournes de 2,33 milliards $, soit une augmentation de 8,4 %. Au cours des prochains mois, l’organisation prévoit verser à ses membres 253 millions $. Il s’agit d’une hausse de 51 millions $ par rapport l’année précédente.

+

SALAIRES DES DIRIGEANTS DE DESJARDINS

  • GUY CORMIER

Président et chef de la direction du Mouvement Desjardins : 3 005 906 $

  • DENIS BERTHIAUME

Premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation : 2 055 245 $

  • RÉAL BELLEMARE

Premier vice-président, Finances, Trésorerie, Administration et chef de la direction financière : 1 437 472 $

  • Marie-Huguette Cormier

Première vice-présidente, ressources humaines et communications : 1 270 546 $

  • Denis Dubois

Premier vice-président, assurance de dommages :

1 231 696 $

Source : Desjardins