Alesse 21

Des comprimés du contraceptif Alesse endommagés

OTTAWA - Santé Canada a annoncé samedi avoir reçu deux plaintes concernant certains emballages du contraceptif oral Alesse contenant des comprimés endommagés ou plus petits que la normale, ce qui pourrait potentiellement réduire l'efficacité du médicament.

Selon le ministère, les emballages d'Alesse 21 et d'Alesse 28 visés par les plaintes comprenaient au moins un comprimé ayant la moitié de la taille des autres.

Cette taille réduite pourrait influencer l'efficacité du produit à prévenir la grossesse, a indiqué Santé Canada.

Le ministère a précisé que les plaintes concernaient un emballage d'Alesse 21, qui contient 21 comprimés actifs, expirant en août 2018 et un emballage d'Alesse 28, qui comprend 21 comprimés actifs et 7 sans hormones, expirant en avril 2019.

Santé Canada a dit ne pas savoir s'il s'agissait de cas isolés et qu'il travaillait avec Pfizer Canada afin de déterminer l'ampleur du problème.

Le ministère demande aux consommatrices de vérifier les comprimés et de ne pas prendre ceux qui semblent avoir une allure inhabituelle, incluant une couleur plus pâle, des bords endommagés ou une taille réduite.

Il conseille à celles qui découvriraient un comprimé anormal de ne pas le consommer et de plutôt se rendre à leur pharmacie pour obtenir un autre emballage de manière à ne pas interrompre la prise du contraceptif oral, ce qui pourrait accroître les risques de grossesse.

Santé Canada demande aussi aux pharmaciens de vérifier leurs emballages d'Alesse 21 et d'Alesse 28 avant de les vendre pour s'assurer que tous les comprimés sont normaux.

Dans un communiqué, l'entreprise pharmaceutique Pfizer Canada a indiqué qu'elle continuait de surveiller la situation et d'évaluer si une intervention était nécessaire.