Bianka Lizotte

Cruauté animale: de nouvelles accusations attendues contre Heath et Lizotte

SHERBROOKE - William Heath et Bianka Lizotte verront de nouvelles accusations être portées contre eux.

Heath et sa conjointe, de Magog, sont accusés de cruauté envers les animaux et de nouvelles accusations en lien avec cet événement seront déposées.

Lire aussi: Le couple de Magog en attente de l’aide juridique

Bianka Lizotte à nouveau arrêtée

La procureure aux poursuites criminelles Me Émilie Baril-Côté a indiqué lundi, au juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, que de nouvelles accusations devaient être déposées dans le dossier.

L'avocat de la défense Me Jean-Marc Bénard a expliqué qu'il n'avait pas encore rencontré les accusés et demeure en attente d'une acceptation de l'aide juridique.

William Heath et Bianka Lizotte sont accusés d'avoir négligé de fournir des aliments et des soins convenables et suffisants à des animaux dont ils étaient propriétaires. Le chef d'accusation retenu contre le couple couvre la période du 18 décembre 2017 au 21 février 2018,

À la suite de son arrestation, le couple avait été remis en liberté sous diverses conditions, dont l'interdiction d'être propriétaire d'animaux ainsi que l'interdiction d'habiter un lieu où se trouve un animal.

William Heath

Les deux chiens du couple ont été retrouvés morts dans un congélateur dans une résidence louée de la rue Stanley qui a été lourdement endommagée par la présence des animaux laissés pratiquement à eux-mêmes pendant quelques semaines.

Deux autres chiens avaient été récupérés par l'éleveur qui avait fait la vente. Quatre autres avaient été recueillis au lendemain de la médiatisation de l'affaire.

Le dossier a été reporté au 27 juin prochain.

Bianka Lizotte a été arrêtée la semaine dernière dans une affaire de vol et de fraude dans un dépanneur de Magog pour lequel elle a travaillé.

Lizotte aurait volé plus de 30 000 $ à son ancien employeur, l'Accommodation Pie X, au cours de l'année 2017.

Bianka Lizotte a été libérée sous conditions après avoir été accusée de vol et de fraude de plus de 5000 $.