Quatre nouveaux cas de COVID-19 et un décès se sont ajoutés au bilan de la ville d'Ottawa, mercredi.
Quatre nouveaux cas de COVID-19 et un décès se sont ajoutés au bilan de la ville d'Ottawa, mercredi.

COVID-19 à Ottawa: «On doit continuer de faire attention», dit la Dre Etches

Malgré le début du déconfinement et la réduction constante du nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans la capitale fédérale, la médecin-chef de Santé publique Ottawa (SPO), Vera Etches, réitère l’importance de la distanciation physique.

Dans deux semaines, si le niveau de transmission du virus devait augmenter de 20%, on pourrait assister à une augmentation exponentielle du nombre d’hospitalisations avec un sommet en septembre et en octobre, indiquait la Dre Etches au conseil municipal, mercredi matin.

«Je suis optimiste que les bonnes nouvelles peuvent continuer, mais le risque demeure présent, affirme la médecin-chef de SPO. Nos actions peuvent faire une différence. Ça ne fait pas longtemps que nous avons plus de libertés et que l’on peut visiter certaines entreprises, on doit continuer de faire attention.»

Les bonnes nouvelles continuaient effectivement dans la mise à jour épidémiologique de SPO mercredi. Seuls quatre nouveaux cas confirmés du nouveau coronavirus ont été répertoriés à Ottawa depuis la veille. Une autre personne est toutefois décédée, portant le nombre de victimes de la COVID-19 à 262 dans la capitale fédérale.

Courbe des hospitalisations (en jaune) causées par la COVID-19 avec une hausse de la transmission du virus de 20% dans deux semaines.

SPO indique qu’il ne reste que 53 cas actifs connus du virus à Ottawa, alors que l’on compte toujours seulement sept éclosions en cours dans des établissements de la ville.

Minorités davantage touchées

Des statistiques compilées par SPO au cours des dernières semaines ont permis d’établir que les quartiers d’Ottawa ayant les plus hauts pourcentages d’immigrants récents ou de minorités ethniques ont observé un taux de transmission de la COVID-19 presque deux fois plus élevé que le reste de la ville.

La médecin-chef de Santé publique Ottawa, Vera Etches

Vera Etches estime qu’un ensemble de facteurs peut expliquer cette dichotomie, dont le type d’emplois qu’occupent les citoyens de ces communautés, tant pour leur exposition au virus dans le cadre de leur travail que pour leurs revenus.

Avec des revenus plus faibles, on se retrouve souvent forcés d’occuper un logement où il est plus difficile de pratiquer la distanciation physique de façon appropriée, souligne la Dre Etches.