Philippe Couillard «ne comprend toujours pas que protéger le caribou, c’est protéger les emplois sur le long terme», lance Olivier Kolmel, responsable de la campagne Forêt de Greenpeace Canada.

Couillard n’a rien compris, selon Greenpeace

Selon Greenpeace Canada, le premier ministre Philippe Couillard n’a rien compris quand il a affirmé jeudi qu’il n’était pas question de sacrifier des emplois en foresterie pour la protection des caribous forestiers.

«Il est clair que Couillard a une très mauvaise compréhension des demandes du marché et une vision très limitée de l’économie forestière au Québec», a déclaré Olivier Kolmel, responsable de la campagne Forêt de Greenpeace Canada.

«Il ne comprend toujours pas que protéger le caribou, c’est protéger les emplois sur le long terme. La demande de produits durables augmente à travers le monde et si nos gouvernements prennent la protection des caribous au sérieux, ils pourront répondre aux demandes du marché ainsi que soutenir les communautés locales», poursuit-il.

M. Kolmel rappelle que l’année dernière, plusieurs entreprises qui utilisent les produits de la forêt boréale ont écrit une lettre ouverte aux représentants des gouvernements fédéral et provinciaux, les exhortant à agir rapidement pour protéger le caribou forestier.

Parmi les signataires, on retrouve Proctor & Gamble, Kimberly-Clark, Amy’s Kitchen, Ben & Jerry’s et H & M.

LIRE AUSSI : Couillard se fait des amis dans l'industrie forestière