Une fois la transaction complétée, vers la fin de l'année, les actionnaires de CBS détiendront environ 61 % de la société fusionnée et les actionnaires de Viacom, le reste.

CBS et Viacom vont se regrouper pour former un géant du divertissement

NEW YORK — CBS et Viacom ont annoncé mardi un regroupement très attendu, réunissant leurs réseaux de télévision et le studio de cinéma Paramount, alors que les géants des médias traditionnels tentent de se défendre contre les sociétés de diffusion en continu telles que Netflix.

Le chef de la direction de Viacom, Bob Bakish, qui dirigera la société fusionnée, a déclaré que le nouveau ViacomCBS sera «l'une des rares entreprises au contenu et à la profondeur qui contribueront à façonner l'avenir de notre secteur».

Les analystes estiment que cette réunion aidera les deux entreprises à naviguer dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

Viacom est propriétaire de Paramount Pictures et de chaînes de télévision payante telles que Comedy Central, MTV et BET, tandis que CBS dispose d'un réseau de diffusion, de chaînes de télévision, de Showtime et d'une participation dans le réseau en direct The CW. Michael Nathanson, analyste au sein de la firme MoffettNathanson, a estimé que la bibliothèque de films de Paramount pourrait contribuer au service de diffusion en continu de Showtime, tandis que le service de diffusion en continu de CBS pourrait profiter de Nickelodeon, qui appartient à Viacom.

Une fois la transaction complétée, vers la fin de l'année, les actionnaires de CBS détiendront environ 61 % de la société fusionnée et les actionnaires de Viacom, le reste. Les entreprises ont déclaré que la nouvelle entité devrait générer des revenus annuels d'environ 28 milliards $US. Des synergies annuelles de 500 millions $US ont aussi été évoquées.

Joe Ianniello, qui dirige CBS de façon intérimaire, deviendra le président du conseil d'administration et le président de la division CBS.

CBS, qui s'est séparée de Viacom en 2006, a été l'une des premières sociétés médiatiques à déployer son propre service de diffusion en continu, CBS All Access. Le service à 6 $US par mois propose désormais une nouvelle série Star Trek, une relance de The Twilight Zone et des archives d'émissions de télévision anciennes et actuelles.

Désormais, Disney, NBCUniversal de Comcast et WarnerMedia ont mis de l'avant leurs propres services afin de défier Netflix, Amazon, Google et d'autres géants technologiques qui effectuent une percée dans le secteur du divertissement. Dans le but d'élargir son répertoire, Disney a acheté les entreprises de divertissement de Fox pour 71 milliards $US en mars, tandis que le propriétaire de DirecTV, AT&T, avait acquis Time Warner l'année dernière pour 81 milliards $US.

Selon CBS et Viacom, la société fusionnée créera du contenu non seulement pour ses propres services, mais également pour des tiers. La nouvelle société souhaite accélérer la croissance de ses services de diffusion en continu, y compris CBS All Access, Showtime et Pluto TV, le service gratuit financé par la publicité détenu par Viacom, et générer davantage de publicité pour ses services.

Neil Begley, analyste du secteur médiatique chez Moody's, a souligné que la plus grande question était de savoir si la nouvelle société se concentrerait sur ses services de diffusion en continu par abonnement, tels que CBS All Access et Showtime, ou sur ceux bénéficiant d'un soutien publicitaire, tels que Pluto TV, ou continuerait à utiliser les deux.

L'action de CBS et le titre de Viacom affichaient des hausses respectives inférieures à deux pour cent, mardi après-midi, ce qui laisse entendre que Wall Street anticipait cet accord. L'action de Disney grimpait de un pour cent, alors que le cours du titre de Netflix demeurait inchangé.