Guy Lafleur

Cannabis médicinal à Weedon : MYM s’excuse auprès de Guy Lafleur

L’ex-joueur étoile du Canadien de Montréal Guy Lafleur n’est nullement associé au projet de culture de cannabis médical à Weedon.

C’est la précision qu’a formulée mercredi avant-midi la direction de l’entreprise MYM Nutraceuticals dans un communiqué de presse. On y présente en plus des excuses publiques.

Lire aussi: Une serre de mari de 200 M$ à Weedon

 En mode recrutement à Weedon

«Une erreur» s’était glissée dans l’un de ses communiqués du site web de l’entreprise, ajoute-t-on. Dans ce communiqué, on dit que Yann Lafleur, président de CannaCanada, est le neveu du hockeyeur Guy Lafleur.»

«Jamais le nom de monsieur Guy Lafleur n’a été lié au projet de construction de quinze serres de cannabis médical à Weedon. Néanmoins, pour éviter toute méprise, MYM a corrigé le communiqué de presse en retranchant les mots associant Yann Lafleur à monsieur Guy Lafleur», assure-t-on.

MYM se dit désolée que cette erreur ait pris tant d’importance et elle s’excuse auprès de M. Lafleur. MYM assure qu’elle n’a jamais utilisé le nom du numéro 10 du Canadien de Montréal, «outre cette erreur dans ce communiqué fautif, et que personne de son organisation n’a fait valoir cette information fausse auprès de qui que ce soit.»

«Cette erreur est attribuable au fait que le communiqué a repris un échange entre un journaliste de la CBC et Yann Lafleur et que la personne qui a écrit le communiqué s’est fait résumer la situation par un tiers. Lors de cette conversation à bâtons rompus, Yann Lafleur avait dit que c’était un lointain cousin sans plus. Un tiers a résumé les propos des uns et des autres à l’auteur du communiqué de presse et c’est là que s’est commise l’erreur. Un cas classique de téléphone arabe.»

Nadeau Bellevance

Rappelons que Weedon pourrait accueillir au cours des prochains mois une immense serre de production de marijuana médicinale où plus de 200 millions $ seront investis. Le projet de serre de production de marijuana et éventuellement de chanvre consiste à la mise en place de 15 serres de 100 000 pieds carrés. Un centre d’interprétation, de formation et même qu’un département de recherche et de développement font partie du projet présenté par les promoteurs.

On tient aussi à clarifier les faits concernant la production à venir. Le projet de MYM en est un de cannabis médicinal à des fins médicales et de chanvre à des fins industrielles et non pas de cannabis récréatif. «C’est une distinction importante», dit-on.

«MYM s’est dotée d’un partenaire en communication et en relations publiques pour le Québec, le Cabinet sherbrookois de relations publiques et de communication Nadeau Bellavance. Celui-ci a pour mission de répondre à toutes questions des médias ou de trouver la personne dans l’organisation pour répondre à leurs questions dans l’avenir. »