Le député se montre particulièrement fier du travail accompli dans la circonscription, notamment en matière de santé. Parmi ces réalisations, la construction du nouveau CHSLD de Granby contribuera selon lui à diminuer la pression sur le centre hospitalier.

Bonnardel: bilan d’une première session au pouvoir

Le député de Granby et ministre des Transports François Bonnardel a présenté vendredi le bilan de la session parlementaire qui a pris fin samedi dernier.

La première session parlementaire du gouvernement de François Legault n’a pas été de tout repos pour ses troupes. La Coalition avenir Québec a souhaité maintenir une vitesse de croisière élevée dans l’application de ses engagements électoraux.

Depuis le début de la session parlementaire en septembre dernier, 30 projets de loi ont été déposés dont 16 ont été adoptés.

« C’est beaucoup, reconnaît François Bonnardel. Nous avons été actifs, les gens sont fiers. Je pense humblement que nous avons livré la marchandise. »

Quelques dossiers chauds ont causé d’importants débats, notamment en ce qui a trait à la loi sur la laïcité et la loi qui vise à diminuer les seuils d’immigration. La première a été adoptée par bâillon et la seconde par un vote serré dimanche matin.

« Je pense qu’après 10-12 ans de débat sur l’interdiction des signes religieux, la grande majorité des Québécois et des Granbyens se dit qu’il était temps. Les gens attendaient cette loi depuis longtemps et je pense que c’est une loi modérée et acceptée par une grande majorité de Québécois. »

Concernant l’abaissement du seuil du nombre d’immigrants à 40 000 par année, François Bonnardel estime que la loi permettra de mieux arrimer l’immigration et les besoins des entreprises en sélectionnant des immigrants selon les demandes du marché du travail.

Fier du CHSLD

Le député se montre particulièrement fier du travail accompli dans la circonscription, notamment en matière de santé. Un sujet au cœur des préoccupations des citoyens, estime-t-il.

Parmi ces réalisations, la construction du nouveau CHSLD de Granby, dont les travaux ont débuté au printemps, contribuera à diminuer la pression sur le centre hospitalier qui affiche régulièrement un taux d’occupation supérieur à sa capacité.

« L’accord historique entre le Collège des médecins et le ministère de la Santé pourra donner plus de marge aux pharmaciens et aux “super-infirmières” et contribuera à diminuer la pression sur la première ligne du système de santé, les urgences », estime M. Bonnardel.

Transports

À titre de ministre des Transports, François Bonnardel a eu sa part de sujets chauds à gérer.

Des bateaux de la Société des traversiers du Québec accidentés à répétition, et le projet de loi 17 concernant l’industrie du taxi ont attisé le mécontentement d’une partie de la population. Ce dernier dossier sera une « pièce maîtresse » au ministère des Transports dès la reprise des travaux parlementaires à la mi-août.

« Je pense que nous avons répondu respectueusement à beaucoup d’inquiétude. Nous avons 770 millions de dollars sur la table pour rembourser la valeur initialement payée des propriétaires. Je crois que nous avons répondu adéquatement », ajoute-t-il.

François Bonnardel répète que l’objectif du projet de loi est de mettre « tout le monde égal sur la patinoire et assurer à l’industrie du taxi sa vitalité pour les 50 prochaines années » tout en protégeant les intérêts des clients.

Il a par ailleurs instauré la politique de demander un rapport d’enquête pour tous les accidents mortels. « Chaque accident est un accident de trop » souligne-t-il.

Dans la région, plusieurs chantiers seront à l’agenda à moyen terme. La route 139 sera notamment asphaltée entre Saint-Alphonse-de-Granby et le boulevard industriel ainsi qu’un tronçon de la route 112. L’an prochain, ce sera au tour du boulevard Pierre-Laporte.

Drame

Le député de Granby est revenu sur le drame qui a secoué sa circonscription dans les dernières semaines avec le décès de la fillette de sept ans en avril dernier.

« Je veux qu’au niveau éducatif, des services sociaux et des intervenants, qu’un protocole soit adopté pour la prochaine rentrée scolaire. Il faut éviter qu’un autre drame comme celui-là puisse survenir de nouveau », lance-t-il.

Rappelons que deux commissions d’enquête se penchent également sur cette tragédie.

Le pouvoir

Après 12 ans passés du côté de l’opposition, il s’agissait pour le député de Granby d’une première session parlementaire au sein du gouvernement.

« La vérité, c’est que même si on a de l’expérience dans l’opposition, répondre à des questions comme membre du gouvernement c’est un autre match. Tu sais que tous les yeux sont tournés vers toi. Il y a un brin de nervosité les premières fois que tu te lèves en chambre », reconnaît-il.

Le député souligne toutefois qu’il garde la même approche de travail que lorsqu’il siégeait dans l’opposition : « Je pense qu’une bonne maîtrise des dossiers, rester humble et près des gens c’est ce qui est le plus important. »