Bianca Andreescu, qui a causé de nombreuses surprises dans ce tournoi préparatoire aux Internationaux d'Australie en route vers la finale, a mis seulement une heure et 21 minutes pour écarter la Taïwanaise Hsieh Su-Wei.

Bianca Andreescu atteint la finale à Auckland

AUCKLAND — Bianca Andreescu s'est qualifiée samedi pour sa première finale d'un tournoi de la WTA, samedi.

La joueuse âgée de 18 ans seulement a battu la Taïwanaise Hsieh Su-Wei en deux sets identiques de 6-3 en demi-finales de la Classique ASB à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Andreescu, qui a causé de nombreuses surprises dans ce tournoi préparatoire aux Internationaux d'Australie en route vers la finale, a mis seulement une heure et 21 minutes pour écarter Su-Wei.

Andreescu, qui mesure cinq pieds, cinq pouces, mise moins sur la puissance que sur la finesse, surtout au filet. Le président et chef de la direction de Tennis Canada, Michael Downey, croit que la polyvalence du jeu d'Andreescu a donné du fil à retordre à ses adversaires à Auckland.

«Ses amortis étaient parfaits, et ce dès le premier jeu, et je crois même qu'elle a gagné son premier point de cette façon, a dit Downey. Elle est très puissante; c'est une jeune femme très, très puissante, mais elle est également très agile.

«Elle a beaucoup travaillé là-dessus pendant la saison morte, afin de diversifier son jeu.»

La jeune Canadienne, qui est originaire de Mississauga, en Ontario, fera face en finale à l'Allemande Julia Görges. Görges, qui a éliminé la Québécoise Eugenie Bouchard en quarts de finale, a défait la Slovaque Viktoria Kuzmova, 6-1 et 7-6 (6).

Görges, 14e joueuse mondiale, est la championne en titre du tournoi.

«Il existe maintenant un livre sur Bianca. Plus tu joues de matchs, plus de renseignements sont colligés sur ton style de jeu, a expliqué Downey. Bianca sera confrontée à tout un défi ce soir [cette nuit] contre Görges, mais je crois qu'elle l'abordera en se disant qu'elle n'a rien à perdre.

«En fin de compte, gagne ou perd, elle a attiré l'attention de tout le monde dans le tennis, et donc elle mérite ce qui lui arrive présentement.»

Quant à Andreescu, 152e joueuse mondiale, elle a aussi vaincu la Danoise Caroline Wozniacki et l'Américaine Venus Williams pour atteindre la finale.

Williams, qui est devenue joueuse professionnelle six ans avant la naissance d'Andreescu, est classée 39e au monde. Wozniacki, pour sa part, est la troisième raquette mondiale et la championne en titre des Internationaux d'Australie.

«Auckland tire le meilleur de moi-même, a dit Andreescu. J'ignore ce qui est en train de se produire, honnêtement.

«Ce qui est essentiel pour moi, c'est que je vive dans le moment présent, et je crois que j'ai bien fait à ce niveau-là cette semaine, et donc je suis très reconnaissante en ce moment.»

Avec l'Associated Press