Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi «déboulonnée» à Winnipeg

WINNIPEG — Le Musée canadien pour les droits de la personne, à Winnipeg, prend ses distances face à la dirigeante du Myanmar, Aung San Suu Kyi.

Le musée a fait l’objet de pressions pour que Mme Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, soit exclue du musée en raison de la crise humanitaire qui frappe la minorité musulmane rohingya du Myanmar.

Angela Cassie, une responsable du musée, a indiqué que Mme Suu Kyi ne ferait plus partie de la chronologie des grands défenseurs des droits de la personne dans le monde.

Le musée a déjà réduit l’éclairage sur un grand portrait de la dirigeante du Myanmar qui était exposé dans la salle des Canadiens honoraires. Un panneau placé devant le portrait explique la situation actuelle des Rohingyas.

Mme Cassie a expliqué qu’avant de prendre cette décision, le musée avait consulté des Rohingyas au Canada, qui s’étaient sentis «trahis» en apercevant le portrait de la dirigeante, présentée comme une militante pour les droits de la personne.

La militante Aung San Suu Kyi avait été placée en résidence surveillée par la junte militaire birmane en 1990. Libérée 20 ans plus tard, elle a été élue députée en 2012, puis nommée chef de gouvernement de facto en 2016. Certains reprochent à la militante pour les droits de la personne d’avoir fermé les yeux sur les violences commises par l’armée birmane contre la minorité musulmane rohingya. Ces violences ont mené à un exode des Rohingyas vers le Bangladesh voisin.

Aung San Suu Kyi avait été faite citoyenne d’honneur du Canada en 2007 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper. En octobre dernier, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a prévenu qu’il n’était pas question que le gouvernement libéral lui retire cette citoyenneté honoraire, parce qu’«un Canadien est un Canadien est un Canadien», pour reprendre une formule déjà utilisée par Justin Trudeau dans un autre contexte.

Le Musée canadien pour les droits de la personne a été créé par Israel Asper, fondateur de CanWest Global, mort en 2003.