Félix Auger-Aliassime avait remporté la première manche au bris d’égalité, 7-6 (5), avant de prendre une avance de 4-0 en seconde manche. C’est là que son adversaire, Alexander Bublik, du Kazakhstan, a abandonné le match pour une raison mystérieuse.

Auger-Aliassime franchit le premier tour à Shanghai

SHANGAI — Félix Auger-Aliassime a profité du retrait de son adversaire en deuxième manche pour franchir le premier tour du Masters de Shanghai, mardi.

Le Québécois avait remporté la première manche au bris d’égalité, 7-6 (5), avant de prendre une avance de 4-0 en seconde manche. C’est là que son adversaire, Alexander Bublik, du Kazakhstan, a abandonné le match pour une raison mystérieuse.

Auger-Aliassime, qui pointe au 19e rang du classement de l’ATP, n’aura pas la tâche facile au second tour; il croisera le fer avec la sixième tête de série, le Grec Stefanos Tsitsipas, septième raquette mondiale. Le Québécois présente une fiche de 2-0 en carrière sur le circuit de l’ATP contre Tsitsipas, après l’avoir emporté plus tôt cette année sur le ciment à Indian Wells et sur le gazon au Queen’s Club. Il a également défait Tsitsipas dans chacun de ses trois matchs dans les rangs juniors.

«Nous devons analyser chaque match séparément, a dit Auger-Aliassime. Ce n’est plus la même époque; il a évolué, j’ai évolué. Ceci étant dit, c’est évident qu’il y a un aspect psychologique là-dedans. C’est un fait. Mais, encore une fois, je vais aborder chaque match de la même manière que tous les autres, et je vais essayer de tout donner et d’être prêt à tout.»

Son compatriote Vasek Pospisil a quant à lui atteint le troisième tour, après avoir vaincu le Portugais Joao Sousa 6-3, 7-5. Le Vancouvérois affrontera au prochain tour la troisième tête de série, Daniil Medvedev, qui a aisément vaincu le Britannique Cameron Norrie 6-3, 6-1.

Denis Shapovalov, de Richmond Hill, en Ontario, affrontera le Serbe Novak Djokovic au deuxième tour mercredi.

Federer passe...

Par ailleurs, Roger Federer n’a pas été confronté à la moindre balle de bris à son premier match du tournoi, en route vers une victoire de 6-2, 7-6 (5) contre Albert Ramos-Vinolas.

La deuxième tête de série, qui tente de gagner le Masters de Shanghai pour la troisième fois de sa carrière, a dominé le premier set. Il a cependant été mis à l’épreuve lors de la manche suivante.

Federer a connu des ennuis au bris d’égalité, accusant brièvement un déficit de 1-4, avant de ramener tout le monde à la case départ. Il a aussi converti sa seule balle de match en décochant une volée en coup droit en croisé.

«J’étais concentré et j’avais beaucoup d’énergie, parce que parfois, vous savez, quand vous voyagez aux quatre coins du monde, vous perdez un peu d’énergie, a évoqué Federer. Parfois, les premiers jeux et les premiers matchs peuvent être périlleux.

«Mon service était tranchant. J’étais précis, et je n’ai jamais été dans le pétrin à ce chapitre.»

... mais Murray casse

Andy Murray a obtenu deux balles de match contre la 10e tête de série Fabio Fognini au troisième set — mais il s’est éventuellement incliné 7-6 (4), 2-6, 7-6 (2) dans un match qui s’est étiré pendant plus de trois heures.

«Je suis très déçu en ce moment, a reconnu Murray. Je dois améliorer plusieurs facettes de mon jeu, et je peux être bien meilleur. Je vais m’éloigner quelque temps et travailler là-dessus.

«J’ai servi pour le match en deux occasions et j’ai perdu après trois heures de jeu, donc je peux dire que c’est la première fois de l’histoire de ma carrière que ça m’arrive.»

Entre-temps, le Russe Andrey Rublev a surpris le Croate Borna Coric 6-4, 7-6 (4) au premier tour. Coric, la 12e tête de série, avait été finaliste l’an dernier à Shanghai.

Deux Américains — la 16e tête de série John Isner et Reilly Opelka - ont aussi franchi le premier tour.

Isner a évincé l’Australien Alex De Minaur 7-6 (1), 6-4, tandis qu’Opelka a pris la mesure du Serbe Dusan Lajovic 6-3, 6-4.

L’Italien Matteo Berrettini, qui a accédé à son premier carré d’as dans un tournoi du Grand Chelem le mois dernier aux Internationaux des États-Unis, a rossé l’Allemand Jan-Lennard Struff 6-2, 6-1.

Il s’agissait de sa 36e victoire de la campagne. Il a gagné 30 matchs depuis sa victoire précédente contre Struff, le 22 avril.  Avec AP