Félix Auger-Aliassime a été désigné 19e tête de série du Tournoi de Wimbledon par le All England Club. Il fait partie des trois Canadiens à figurer au tableau des favoris, dominé par Novak Djokovic, avec Milos Raonic (15e) et Denis Shapolavov (29e).

Auger-Aliassime 19e tête de série à Wimbledon

WIMBLEDON — Milos Raonic sera la 15e tête de série à Wimbledon, tandis que Félix Auger-Aliassime sera la 19e et Denis Shapovalov la 29e, ont annoncé les organisateurs du tournoi mercredi.

Un quatrième tennisman canadien - Vasek Pospisil, de Vancouver - fait aussi partie du tableau principal, mais il n’est pas une tête de série.

Chez les dames, aucune représentante de l’unifolié ne fait partie du top-32. L’Ontarienne Bianca Andreescu a annoncé son retrait du tournoi la veille en raison d’une blessure à une épaule.

Novak Djokovic, le champion en titre, sera le favori du côté masculin, tandis que l’Australienne Ashleigh Barty aura le même titre du côté des dames.

Quant à Roger Federer, il sera la deuxième tête de série, un rang devant Rafael Nadal, inversant ainsi leur place respective au classement mondial de l’ATP - et relançant ainsi un vieux débat sur le système de classement du All England Club. Ce dernier détermine le classement des joueurs en fonction de leurs récents résultats sur le gazon, contrairement aux autres tournois du Grand Chelem.

Nadal a déclaré sur les ondes de la télévision espagnole qu’il ne comprend pas pourquoi Wimbledon est le seul tournoi à utiliser son propre système de classement. Selon l’ex-capitaine des États-Unis à la Coupe Davis, Patrick McEnroe, et l’ex-joueur et entraîneur Brad Gilbert, ‘Rafa’ devrait être la deuxième tête de série.

En vertu de son classement, Nadal pourrait devoir battre Djokovic et Federer en route vers la conquête d’un éventuel troisième titre en carrière à Wimbledon.

Nadal vient de décrocher son 12e titre en carrière aux Internationaux de France, qui se déroulent sur la terre battue, et il n’a pas pris part au moindre tournoi préparatoire sur gazon. C’est rarement le cas, de toute façon.

D’autres cas sont aussi observables au classement. Le finaliste de l’an dernier, Kevin Anderson, est la quatrième tête de série, même s’il n’est que le huitième joueur au monde en date de cette semaine; John Isner est la neuvième tête de série, même s’il est 12e au monde; Marin Cilic est la 13e tête de série, même s’il est classé 18e.

Du côté des dames, en contrepartie, le All England Club respecte le classement mondial de la WTA. Après Barty, la Japonaise Naomi Osaka est la deuxième tête de série, suivie de Karolina Pliskova.

La détentrice de sept titres à Wimbledon, Serena Williams, est la 11e tête de série. Il y a un an, à son retour sur le circuit de la WTA après la naissance de son premier enfant, Williams occupait le 183e échelon mondial - mais était classée 25e tête de série.

Elle avait atteint la finale, avant de s’incliner devant Angelique Kerber.

Denis Shapovalov au tournoi de Queens, à Londres, le 19 juin

Schnur poursuit sa route

Par ailleurs, le Canadien Brayden Schnur n’est plus qu’à une seule victoire d’accéder au tableau principal d’un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière.

La huitième tête de série du tableau des qualifications, qui est originaire de Pickering, en Ontario, a vaincu son compatriote Steven Diez 6-3, 6-4 au deuxième tour mercredi.

Les joueurs doivent gagner trois matchs de qualifications pour obtenir leur laissez-passer pour le tableau principal.

Schnur, qui est classé 114e au monde, affrontera au prochain tour l’Italien Salvatore Caruso.

Le tirage au sort aura lieu vendredi et le tableau principal se mettra en branle à compter de lundi.  Avec AP

Vasek Pospisil aux Internationaux des États-Unis, à New York, en août 2018