Ashley Judd et Harvey Weinstein

Ashley Judd veut que Weinstein soit tenu responsable de ses gestes

NEW YORK — Ashley Judd a déclaré mardi qu’elle voulait que le producteur déchu Harvey Weinstein, qu’elle poursuit, soit tenu responsable de sa «conduite illégale», qui a fait perdre à l’actrice de l’argent, son statut, son prestige et son pouvoir.

L’actrice faisait partie du premier groupe de femmes à avoir dénoncé les présumées inconduites sexuelles d’Harvey Weinstein, l’automne dernier.

Elle s’est confiée à l’émission d’ABC Good Morning America, mardi, au lendemain du dépôt de sa poursuite à la Cour supérieure du comté de Los Angeles.

Ashley Judd allègue qu’Harvey Weinstein a nui à sa carrière d’actrice après qu’elle eut rejeté ses avances sexuelles.

Sa poursuite va plus loin que plusieurs autres poursuites pour harcèlement sexuel en tentant de «faire la lumière sur les dommages économiques plus larges causés lorsque des individus en position d’autorité tentent de punir ceux qui ont résisté à leurs avances», a expliqué l’avocat d’Ashley Judd, Theodore Boutrous Jr.

L’actrice de 50 ans a déclaré dans son entrevue télévisée que son but ultime était de favoriser «les milieux de travail sécuritaires et légaux».

«La plus simple enquête sur les faits révélera que M. Weinstein n’a jamais diffamé Mme Judd, n’est jamais intervenu dans sa carrière et qu’il a plutôt non seulement défendu son travail, mais aussi régulièrement approuvé sa sélection dans des distributions», ont déclaré les représentants d’Harvey Weinstein dans un communiqué. «Nous attendons avec impatience une défense vigoureuse de ces allégations.»