Les Remparts ont repêché le défenseur Evan Nause avec le 5e choix au total, vendredi dernier.
Les Remparts ont repêché le défenseur Evan Nause avec le 5e choix au total, vendredi dernier.

Après avoir boudé les Foreurs, Evan Nause s’amène avec les Remparts

Patrick Roy a gagné son pari. Après avoir repêché le récalcitrant Evan Nause en première ronde du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) vendredi, il vient de convaincre de se joindre aux Remparts de Québec celui qui avait pourtant refusé de se rapporter aux Foreurs de Val-d’Or après avoir aussi été sélectionné en première ronde l’an dernier.

Le directeur général et entraîneur-chef des Diables rouges a confirmé jeudi qu’il en était venu à une entente avec l’arrière de 17 ans qui fait 6 pieds 1 pouce et pèse 172 livres. Même s’il avait fermé le dossier du talentueux jeune défenseur il y a un mois et qu’il avait décidé de repêcher un autre joueur en première ronde, un appel du clan Nause deux jours avant l’encan annuel a ramené son cas sur la table.

«Nous avions eu beaucoup de discussions avec la famille il y a un mois, mais, deux jours plus tard, ils nous avait rappelés pour nous dire qu’Evan poursuivait dans la même voie. On a tourné la page, on a regardé vers un autre joueur, mais deux jours avant le repêchage, son agent nous a appelés pour nous dire qu’il avait de l’ouverture à jouer avec les Remparts. On a eu une très bonne discussion et il nous a dit que si on le repêchait, il y avait 75% des chances qu’il vienne à Québec», a résumé Roy jeudi en vidéoconférence.

Défenseur idéal

Le dg et entraîneur des Remparts indique que Nause correspond parfaitement au type de défenseur qu’il recherchait. «Un gars qui sera sur la première paire de défenseurs, un bon quart arrière qui bouge bien la rondelle et est bon en avantage numérique. De plus, il cadre bien avec le groupe d’âge de nos joueurs. Je suis convaincu que son expérience dans la United States Hockey League (USHL) va l’aider dans son adaptation. J’ai visionné de ses matchs et il était le point d’appui en haut en avantage numérique en plus de jouer déjà avec une demi-visière», poursuit-il. 

Roy a également indiqué avoir contacté son vis-à-vis des Foreurs, Pascal Daoust, avant de repêcher Nause. «Il a très bien réagi, je voulais être le plus transparent possible.» Les Foreurs avaient libéré Nause après avoir été incapables de s’entendre avec lui, le rendant de nouveau éligible au repêchage 2020 et obtenant en contrepartie le sixième choix de l’encan.

Toujours une option 

De son côté, Nause a déclaré en vidéoconférence qu’il n’avait jamais tourné le dos à la LHJMQ même s’il ne s’était pas rapporté aux Foreurs. «Comme j’ai grandi près de Moncton et des Wildcats, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a toujours été une option que je considérais. J’ai pris le chemin des écoles préparatoires parce que je voulais me garder toutes les portes ouvertes, mais maintenant je suis très excité à l’idée de me joindre aux Remparts.»

Natif de White Rock, en Colombie-Britannique, celui dont la famille réside maintenant au Nouveau-Brunswick a déjà porté les couleurs de formations des écoles préparatoires de Bishop’s College, Notre-Dame et Newbridge Academy. Il a disputé la dernière saison avec le Stampede de Sioux Falls dans la United States Hockey League (USHL) et a terminé la saison avec trois buts et 14 aides en 44 parties.

«Si j’ai décidé de ne pas joindre les Foreurs l’an passé, c’est que j’avais déjà décidé que je jouerais dans la USHL pour éventuellement aller dans une université américaine. Par contre, le coronavirus a mis fin à ma saison un peu plus tôt que prévu et les frontières ont été fermées, ce qui a été un petit facteur dans ma décision de me rapporter aux Remparts», a-t-il expliqué.

Roy et Laperrière

La raison principale demeure toutefois la possibilité de jouer pour Patrick Roy. «C’était une proposition que je ne pouvais pas refuser. Il a joué et été entraîneur dans la Ligue nationale, il est au Temple de la renommée du hockey. C’est une très grande tête de hockey, tellement que j’en ai la chair de poule à l’idée de jouer pour lui», poursuit-il.

Le fait qu’il ait fait connaissance avec l’entraîneur-associé des Remparts, Martin Laperrière, qui l’a dirigé avec Équipe Canada Rouge au dernier Défi mondial des moins de 17 ans, a également pesé dans la balance. «Je l’ai connu lors du camp en juillet et ensuite lors du Défi à Swift Current. J’aime le style de jeu qu’il préconise, c’est quelqu’un d’intense et j’ai hâte d’apprendre de lui chaque jour.»

Qualités

Nause a pris soin de ne pas fixer la barre trop haute à sa première saison dans la LHJMQ. «Je ne promettrai rien en termes de points et de statistiques, mais par contre je peux vous dire que je serai présent et que je donnerai mon maximum à chaque match. Mes principales qualités sont mon instinct offensif, mon jeu dans les deux sens de la patinoire et ma capacité d’agir comme un quart arrière durant les jeux de puissance.»

L’athlète de 17 ans a aussi avoué que le fait que Québec présente sa candidature pour tenir le tournoi de la Coupe Memorial en 2022 avait aussi rendu les Remparts plus attrayants à ses yeux. «Ça aussi, ça a joué un rôle dans ma décision. J’aimerais vraiment aider les Remparts à ramener un autre championnat à Québec.», conclut-il.

À LIRE AUSSI : Les Remparts optent pour le défenseur de 17 ans Evan Nause

Notes: Evan Nause a appris le français durant ses deux saisons à l’école préparatoire de Bishop’s College, à Sherbrooke. Il avoue cependant aujourd’hui qu’il a tout de même des difficultés à s’exprimer dans la langue de Molière même s’il la comprend très bien... Patrick Roy a déclaré qu’il était très avancé dans ses préparatifs en vue du repêchage des joueurs internationaux. «Nous avons eu de bonnes discussions avec des agents et on pense pouvoir aller chercher deux très bons joueurs», a-t-il déclaré jeudi... Nause fait partie des quatre joueurs des Remparts de Québec qui avaient été choisis pour participer au camp de sélection estival de l’équipe nationale masculine des moins de 18 ans avec le gardien William Rousseau et les attaquants James Malatesta et Nathan Gaucher. Les attaquants Zachary Bolduc de l’Océanic de Rimouski et le Beauceron Joshua Roy des Sea Dogs de St John avaient aussi été invités...