Eleider Alvarez a remporté la ceinture des mi-lourds de la WBO, samedi, battant Sergey Kovalev par K.-O. technique, au septième round.

Alvarez l'emporte sur Kovalev

ATLANTIC CITY — Eleider Alvarez a envoyé Sergey Kovalev au tapis trois fois dans un violent septième round, samedi soir au Hard Rock Hotel and Casino d’Atlantic City pour remporter le titre de champion des mi-lourds de la WBO par K.-O. technique.

Une droite a réglé l’affaire à 2:45, de la septième reprise, pour porter la fiche du Colombien à 24-0-0 (12 KO).

Dès le coup de grâce asséné, Alvarez a fait le tour du ring au pas de course, alors que son adversaire peinait à rejoindre son coin.

Cette victoire met fin à la domination de Sergey Kovalez au sommet de la division des 175 livres. Après une première chute de Kovalev, gracieuseté d’une bonne droite, ce dernier s’est relevé avant le compte de 10.

Alvarez n’avait pas l’intention de donner une chance à son adversaire et l’a aussitôt renvoyé au tapis deux autres fois. Ce qui a forcé l’arbitre David Fields à mettre un terme au combat.

«C’est une combinaison de deux coups que j’ai toujours lancés depuis le début de ma carrière et on a travaillé dessus pendant le camp d’entraînement, a commenté le nouveau champion. Je l’ai toujours pratiquée à l’entraînement et on s’est dit qu’elle fonctionnerait bien cette fois-ci.»

«Je voulais démontrer que je pouvais rester fort et bien faire plus le combat avançait, a poursuivi Alvarez. Ses coups n’étaient plus aussi puissants qu’en début de combat.»

Eleider Alvarez avait mérité sa chance pour un combat de championnat grâce à des victoires contre Jean Pascal et Lucian Bute notamment.

Kovalez s’était montré dynamique et efficace au sixième round, coupant Alvarez à la joue gauche.

Alvarez s’est bien débrouillé au cinquième engagement, une solide combinaison faisant reculer le champion, brièvement.

Kovalev a logé de bons coups au milieu du troisième round, avec son rival de 34 ans dans les câbles.

L’arbitre David Fields a averti Alvarez au premier round, résultat d’un coup à l’arrière de la tête de son rival.

Trois rounds plus tard, Fields a rappelé Alvarez à l’ordre, à la suite d’un coup un peu trop bas.

Dans le combat précédent, Dmitry Bivol a battu Isaac Chilemba par décision unanime, au terme de 12 rounds.

Le Russe de 27 ans est donc resté le champion WBA des mi-lourds, portant sa fiche immaculée à 14-0-0, dont 11 K.-O.

Le dernier gala d’importance à Atlantic City datait de novembre 2014. Kovalev avait battu Bernard Hopkins dans un combat de championnat.

Kovalev espérait obtenir un combat d’unification des titres contre Bivol, mais les plans vont vraisemblablement changer. L’ex-champion de 35 ans pourrait bien obtenir un combat revanche puisqu’il menait aux points sur les cartes des trois juges.

L’événement de samedi a eu lieu devant une salle comble de 5642 personnes.