Un Boeing 737 Max 8

Air Canada inondée d’appels de clients en quête de nouvelle réservation

MONTRÉAL — Le plus important transporteur aérien canadien est surchargé d’appels de voyageurs qui tentent de réserver des vols, dans la foulée des nombreuses annulations causées par la décision du gouvernement fédéral de clouer au sol les appareils Boeing 737 Max 8.

Avec l’avalanche d’appels au service à la clientèle d’Air Canada mercredi et jeudi, l’entreprise a enregistré un message dans lequel elle prévient que le volume dépasse temporairement sa capacité à répondre aux appels, voire à les mettre en attente.

Le message évoque des «circonstances imprévues» et dirige les clients vers le site Internet d’Air Canada.

Kimberly Yetman Dawson, qui est en visite dans sa famille en Ontario, dit avoir réservé un deuxième vol vers Halifax samedi prochain, au double du prix, car elle se demandait si son trajet initial, qui devait se faire dans un Max 8, aurait lieu.

Maninder Singh, propriétaire de l’agence de voyages InterSky à Montréal, a indiqué que l’interdiction du Max 8 lui ferait perdre de l’argent, puisqu’il devra rembourser des passagers dont les vols ont été annulés.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a expliqué mercredi matin que la décision de clouer au sol ces appareils était une mesure préventive, mise en oeuvre après l’évaluation des preuves disponibles, trois jours après la catastrophe d’Ethiopian Airlines, qui a coûté la vie aux 157 personnes à bord, dont 18 Canadiens.