Au-delà du titre, le couronnement de Samantha-Kim Cantin lui permettra de remettre 2000 $ au Carrefour des familles monoparentales de Charlesbourg.

64e Carnaval de Québec: Charlesbourg, résolument royal

Le 64e Carnaval de Québec est maintenant lancé. Le duché de Charlesbourg abritera pour une deuxième année consécutive la reine du Carnaval. Le couronnement de l’heureuse nommée, Samantha-Kim Cantin, s’est tenu vendredi soir au Palais de Bonhomme dans une ambiance tout ce qu’il y a de plus royal.

Débarquant sur les lieux de la célébration à tour de rôle à bord d’une calèche, chaque duchesse a parcouru un long tapis rouge flanquée de membres du Royal 22e Régiment. On se serait presque cru à Buckingham Palace... 

À LIRE AUSSI: Guide de survie du Carnavaleux

Toutes de blanc vêtues, les duchesses se sont ensuite présentées à l’énergique public venu célébrer l’ouverture officielle du 64e Carnaval de Québec. Malgré un froid ressenti d’environ -21 °C, une foule bien compacte s’était déplacée à la place de l’Assemblée-Nationale pour encourager les prétendantes.

Michelle Morin-Doyle, maire suppléant de la Ville de Québec, Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, et Véronyque Tremblay, députée de Chauveau, étaient également sur place. Tout comme l’indispensable Bonhomme Carnaval, qui a fait son apparition en dansant — à la Gangnam Style — sur une version techno du fameux Salut Bonhomme. Peut-être une manière de cacher ses 64 ans bien sonnés!

La logique a été respectée lors du tirage au sort ayant mené au couronnement de la duchesse de Charlesbourg. C’est elle qui avait amassé le plus de capsules par la vente de bougies du Carnaval, soit 130 sur un total de 744 capsules. 

Au-delà du titre, le couronnement de Samantha-Kim Cantin lui permettra de remettre 2000 $ au Carrefour des familles monoparentales de Charlesbourg, organisme qui la touche particulièrement, ayant elle-même grandi dans une famille monoparentale.

Hommage à Michel Lepire

Les célébrations d’ouverture ont également permis de rendre un hommage bien personnel au sculpteur de glace et de sable Michel Lepire, décédé le 8 janvier dernier. 

Devant plusieurs membres de l’équipe de M. Lepire, chargée de la construction du Palais de Bonhomme, l’organisation du Carnaval de Québec a tenu à souligner la contribution de l’homme sans qui le Carnaval «aurait été beaucoup plus terne». 

Un hommage rendu devant le monument qu’il a lui-même contribué à construire.