La mairesse Josée Néron a ordonné une réorganisation interne des services pour assurer un meilleur cheminement des dossiers. ­

Le dossier du centre multisport rapatrié au cabinet de la mairesse

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, ramène le projet du centre multisport de Jonquière dans son cabinet. Des fonctionnaires à qui elle avait demandé de retourner à la table à dessin, en octobre, ne l’ont pas fait. Mécontente, elle exige donc une réorganisation à l’interne et la fusion de deux divisions.

« À la fin décembre, je me suis réintéressée au projet de centre multisport. Avec tout ce qui s’était passé au niveau du PTI (plan triennal d’immobilisations), je voulais être sûre que tous les projets allaient être ramenés au moment opportun. J’ai eu malheureusement la mauvaise surprise de réaliser que le processus entourant le projet du soccerdôme avait été un peu mis de côté. J’ai fait ni une ni deux et j’ai ramené le projet à mon cabinet et je vais m’assurer de le livrer au printemps 2021 », a mentionné la mairesse, mardi, lorsque questionnée à ce sujet.

Au départ, Le Quotidien avait eu vent de congédiements, mais Mme Néron assure qu’il y aura une réorganisation à l’interne, mais pas de mises à pied. En jumelant le service des immeubles et l’atelier mécanique sous la même direction, elle espère que les dossiers pourront cheminer d’une façon « plus logique et plus fluide ».

« En octobre, on avait voté une résolution qui demandait aux services de présenter un plan de fonctionnalité technique pour un montant de 25 millions $ global du projet, l’achat du terrain à part. Lorsque j’ai posé des questions, on avait travaillé sur des choses, mais on n’avait aucun résultat. »

« C’est évident que je suis allée m’asseoir avec la direction générale. J’ai demandé de voir où avait été le manque de suivi. Et la direction générale, le mandat qu’on lui a donné, c’est de revoir s’il y a des départements où la structure doit être modifiée pour s’assurer que ce genre de situation ne se répète pas. Quand on demande à la fonction publique de suivre un dossier, comme conseil, on veut des résultats rapidement. »

La semaine dernière, Saguenay a lancé des appels d’offres pour l’architecture et l’ingénierie pour le centre multisport. L’ouverture des enveloppes aura lieu le 17 février et la Ville espère choisir la firme le 27 février, afin que puisse se réaliser le plan de fonctionnalité technique respectant l’enveloppe de 25 millions $, notamment avec la subvention de 7,5 millions $ du gouvernement provincial déjà octroyée.

Projet commun

Josée Néron admet que le conseil a déjà étudié la possibilité de réaliser un projet commun, soit en jumelant le centre multisport et l’amphithéâtre pour n’avoir qu’un seul complexe.

Par choix, il a été décidé de diviser le projet en deux pour avoir une meilleure circulation entre les arrondissements. Et selon la mairesse, les événements qui ont suivi le choix du terrain de la rue Gallichan, à Jonquière, prouvent que le conseil a eu raison d’agir ainsi.

« La première volonté était de redonner de l’achalandage, un regain de vie à un secteur. Le fait qu’on ait bougé a fait en sorte de dénouer l’impasse autour de l’édifice du Walmart. Avant, il y avait eu des gens intéressés à acheter l’édifice du Walmart, mais la corporation refusait toujours les offres d’achat. Saguenay a été obligée de demander à la corporation derrière Walmart de laisser aller une clause interdisant de construire un gymnase sur les terrains aux alentours. Le fait qu’on ait positionné le soccerdôme là a eu un effet sur le regain du secteur », assure Mme Néron, ajoutant que c’est par la suite que Gagnon Frères a pu acheter la bâtisse.