Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, le directeur général de Promotion Saguenay et membre du CA de la Monnaie royale canadienne, Ghislain Harvey, et le vice-président ressources humaines et systèmes qualité de la Monnaie royale canadienne, Michel Boucher, ont dévoilé hier deux pièces à l'effigie du défunt pape Jean-Paul II.

Le dévoilement à Saguenay

Saguenay a été l'hôte, hier, du dévoilement des deux nouvelles pièces produites par la Monnaie royale canadienne pour célébrer la canonisation du pape Jean-Paul II. Un honneur qui n'a été accordé qu'à deux autres villes, soit Mississauga, en Ontario, et Varsovie, en Pologne, pays natal du défunt pontife.
La première pièce de 10 $ est en argent pur à 99,99 %. Elle est offerte à un tirage limité de 8500 exemplaires au coût de 69,95 $. La deuxième, dont la valeur nominale s'élève à 25 $, est en or pur à 99,99 %. Seules 1500 pièces seront disponibles pour 649,95 $ chacune.
Le motif des deux pièces est une reproduction de la photographie du pape Jean-Paul II célébrant la messe lors de sa première visite au Canada, en 1984. On peut voir tous les détails gravés dans les métaux précieux. Derrière le pape est inscrit le mot " canonisation " en anglais, français et polonais.
Présent pour l'annonce, le directeur général de Promotion Saguenay, Ghislain Harvey, qui siège aussi au conseil d'administration de la Monnaie royale canadienne, était bien fier de présenter les nouvelles pièces au Pavillon des croisières de La Baie.
«Il faut se rappeler qu'il y a déjà eu le lancement de la pièce de Notre-Dame-du-Saguenay, ici, en 2009. Depuis, les profits et rendements de la Monnaie royale ont monté en flèche. Il faut donc s'attendre à la même chose avec cette pièce pour le tourisme au quai de croisières! ", a lancé à la blague Ghislain Harvey qui en est à son 4e mandat à la Monnaie royale canadienne.
«La Monnaie royale canadienne se démarque comme chef de file de l'industrie du monnayage. Nous sommes fiers de rendre hommage à cette figure historique, à ce géant, pas seulement au Canada et en Pologne, mais à travers le monde ", a pour sa part souligné le vice-président ressources humaines et systèmes qualité, Michel Boucher. " Ce sont de très beaux objets distinctifs, comme nous croyons être les seuls capables de les faire. »
Questionné à savoir pourquoi Saguenay avait été choisie, Alex Reeves, chef principal des communications à la Monnaie royale canadienne, soutenait que l'intention était d'élargir leur rayon d'action.
«Cela nous aide à faire connaître la Monnaie royale. On ne veut pas seulement se concentrer sur les grandes villes ", explique-t-il.
«Nous avons une expertise. Nous avons une technique novatrice, on le voit dans les détails de l'arrière-plan. Nous avons des techniques de gravure holographique. Nous avons même produit une pièce sur l'écrivaine Alice Munro, où l'on peut lire à la loupe l'écriture sur les pages du livre ", décrit M. Reeves.
Jean Tremblay
Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, donnait crédit à Ghislain Harvey pour le dévoilement des pièces à Saguenay. Évidemment, le magistrat ne s'est pas fait prier pour être présent à l'événement.
«C'est une excellente idée. Jean-Paul II a eu un énorme rôle politique et religieux. Son rôle a été significatif. Et l'on voit que même si l'on essaie de dissocier les deux, ça ne sert à rien. On voit tout l'aspect positif que ça peut amener. »
Les pièces seront disponibles dès le 1er avril au www.monnaie.ca ou par téléphone au 1 800 267-1871. Pour les courageux, il est aussi possible de se rendre à l'une des boutiques officielles de la Monnaie royale canadienne, la plus proche se trouvant à Ottawa.
Cdore@lequotidien.com