Yoan a offert un concert privé à Danielle Simard, deuxième à partir de la droite, toute ouïe devant son chanteur préféré.

Le dernier rêve de Dannie

Atteinte d'un cancer du poumon en phase terminale, la Jonquiéroise Danielle Simard a décidé de mettre un terme à sa chimiothérapie. Pour pouvoir profiter des moments de bonheur qu'il lui restait. C'est ce qu'elle a pu faire, la semaine dernière, entourée de ses proches, au Casino de Charlevoix, où elle a reçu la visite de son chanteur préféré, Yoan, grâce au comité Tous pour un rêve.
Celle qui préfère se faire appeler « Dannie » a vu sa vie basculer depuis le mois de juin. La femme de 55 ans, employée à la Galerie du jouet depuis 25 ans, menait une vie des plus actives. « Tôt le matin, ma mère avait déjà fait plus que les trois quarts de la planète ! lance affectueusement sa fille, Mélanie Forget, lors d'un entretien avec Le Quotidien. Elle pouvait avoir fait ses 40 minutes de vélo et être passée chez moi avant d'aller travailler. »
En mai, une toux est apparue. Un mois plus tard, la toux était toujours présente. Son médecin a décidé de pousser l'investigation. C'est là que la terrible nouvelle est tombée : un cancer du poumon. Son état s'est rapidement dégradé. Une violente réaction à la chimiothérapie, qui lui a fait passer plusieurs semaines et le temps des Fêtes à l'hôpital, l'a ensuite décidée à abandonner ses traitements. Avec des métastases aux reins et au foie, elle ignore combien de temps il lui reste. Mais elle a décidé que ce serait un temps de qualité.
« Elle dit qu'elle est en prolongation, laisse tomber Mélanie. Elle s'est accrochée pour le baptême du bébé de ma soeur, qu'on a devancé. Et elle nous a dit qu'elle aimerait retourner au Casino de Charlevoix. » C'était une tradition : une ou deux fois par année, Danielle Simard s'y rendait quelques jours avec son conjoint. « C'était sa sortie. Elle ramassait sa monnaie dans l'année pour y aller. Elle n'aimait pas voyager et ne voulait pas voyager. »
L'ambulancier Philippe McGraw, qui connaît bien Mélanie, lui a alors proposé de déposer une demande au comité Tous pour un rêve, dont il fait partie. Le comité de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec, fondé il y a quelques années, réalise les rêves des personnes en fin de vie ou ayant des problèmes de santé graves (voir encadré).
Mélanie a rempli la demande, et en moins d'une semaine, l'événement s'est concrétisé. « Je sais que son état est précaire et je voulais que ça se fasse le plus vite possible », a exprimé l'ambulancier Philippe McGraw. Sachant que Yoan est le chanteur préféré de Mme Simard, le groupe a pris la chance de contacter son agent. L'artiste a tout de suite accepté.
C'est ainsi que, jeudi dernier, une vingtaine de proches de Danielle Simard l'ont accompagnée au Casino de Charlevoix pour un grand rassemblement familial ponctué de cadeaux et de surprises. Lors du repas du midi, c'est le chanteur Yoan qui est apparu dans la salle pour le service du dessert. Il a fait l'aller-retour depuis Montréal jeudi expressément pour l'occasion.
« C'était comme un spectacle privé. Ils étaient l'un en face de l'autre. C'était vraiment un beau moment. De voir son chanteur, c'était vraiment le summum », a exprimé Mélanie.
Les sourires étaient sur les visages de toutes les personnes présentes, faisant oublier les moments difficiles. « C'était une grosse journée, avec beaucoup d'émotions, résume-t-elle. Elle est fatiguée, mais heureuse. C'était sa journée pour elle. »
Tous pour un rêve
Le comité Tous pour un rêve réalise les rêves de personnes en fin de vie, en mobilité réduite, ou ayant un état de santé nécessitant des soins permanents.
« Quand on reçoit une demande, on regarde si c'est réalisable, et on fait tout pour le réaliser », mentionne l'ambulancier Philippe McGraw, membre du comité. Tous pour un rêve a été fondé par un ambulancier de Saguenay, Gilbert Poitras, aujourd'hui à la retraite. Ce comité de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec a été fondé il y a quelques années et offre ses services pour Saguenay, Charlevoix et Québec. Les rêves sont réalisés grâce au soutien de différents commanditaires.
Une quinzaine de rêves ont été réalisés jusqu'à maintenant. Les rêves demandés sont souvent des événements en famille, la rencontre d'un artiste, ou une activité dans un lieu affectionné. « Les personnes en fin de vie n'ont pas les mêmes ambitions que vous et moi, pointe M. McGraw. Elles n'ont pas la même force physique ni les mêmes priorités. Elles pensent surtout à revoir des êtres chers. »
Le rêve réalisé pour Danielle Simard la semaine dernière est le projet de la plus grande envergure qui a été matérialisé par le comité jusqu'à maintenant.
Philippe McGraw invite les familles à contacter le comité. « On manque de visibilité et on veut que les gens nous connaissent », ajoute-t-il. Il est possible de contacter Tous pour un rêve par téléphone en laissant un message au 418 624-2766, par Internet (www.touspourunreve.com) ou via la page Facebook du comité.