Richard Hébert

Le déneigement a entraîné son lot de critiques à Dolbeau-Mistassini

La ville de Dolbeau-Mistassini a reçu des critiques pour le déneigement des rues lors de la dernière tempête.
«Oui ç'a été difficile. Il y a eu des ratés à certains endroits. Nous faisons l'analyse de tout ça. Il faut dire qu'il s'agit d'une tempête et qu'il faut relativiser tout ça. C'est normal que ce soit compliqué de circuler. Même moi, je suis resté pris avec ma voiture», a affirmé le maire Richard Hébert.
Des citoyens ont déploré que certaines rues n'aient pas été déneigées de la journée. Évidemment, les critiques ont fusé sur les médias sociaux.
«Je comprends les gens de critiquer. Ce n'est jamais plaisant d'avoir des problèmes à circuler. Nous avons un plan de déneigement qui prend huit heures à effectuer. Nous commençons par les artères principales et les autres rues par la suite. Nous avons un vaste territoire de 480 km de routes, c'est donc toute une entreprise quand il y a une tempête. Il y a peut-être eu des oublis. J'invite les gens à communiquer avec les travaux publics pour le mentionner afin de corriger la situation. C'est la meilleure façon de nous en informer», ajoute-t-il.
La ville s'est dotée d'un système GPS qui permettra un déneigement plus optimal dans le futur.
«Il n'est pas encore en fonction, mais il permettra justement de ne pas oublier de rues et d'optimiser les tracés de déneigement, ce qui devrait conduire à des économies», avance Richard Hébert.
À Roberval
Les critiques ont été présentes aussi sur les médias sociaux concernant le déneigement à Roberval.
«Quand nous avons expliqué notre façon de fonctionner à la principale personne qui a critiqué, elle a bien compris et a diffusé un message de rétractation. Nous avons un plan de déneigement que nous améliorons chaque année. Je considère que le tout se fait rapidement. Nos rues sont dégagées et la neige est ramassée. Nos équipes ont été très efficaces», a informé le maire Guy Larouche.