Le gouvernement fédéral affiche un déficit de 2,7 milliards $ à l’issue des cinq premiers mois de l’exercice financier.

Le déficit fédéral deux fois moins élevé que l’an dernier à pareille date

Le gouvernement fédéral affiche un déficit de 2,7 milliards $ à l’issue des cinq premiers mois de l’exercice financier, un manque à gagner deux fois moins élevé que pour la même période l’an dernier.

Dans sa plus récente Revue financière, le ministère des Finances explique que d’avril à août 2017, les recettes ont augmenté davantage que les dépenses.

Les revenus du gouvernement fédéral ont ainsi augmenté de 6,3 milliards $ (5,3 %), grâce à l’impôt sur le revenu, les taxes et les droits d’accise. Cette hausse a été partiellement neutralisée par la baisse des revenus tirés des cotisations d’assurance-emploi et des autres revenus, précise le ministère.

Pendant ce temps, les dépenses de programmes ont augmenté de 4,2 milliards $, ou 3,7 %, à cause des hausses des transferts aux particuliers et aux autres administrations, ainsi que des charges de programmes proprement dites.

Les frais de la dette publique ont par ailleurs diminué de 700 millions $ (6,1 %), grâce principalement à la baisse des taux d’intérêt, indique-t-on.

Dans son énoncé économique de l’automne, le ministre Bill Morneau prévoyait mardi un déficit fédéral de 18,4 milliards $ pour tout l’exercice 2017-2018, comparativement à une estimation de 25,5 milliards $ inscrite dans le budget du printemps.