Le Défi ski Leucan amasse plus de 51 000 $ malgré son annulation

Même si le Défi ski Leucan, qui devait avoir lieu le 21 mars au Valinouët, a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, les enfants malades et leur famille n’ont pas été oubliés. Plus de 51 000 $ ont été récoltés grâce au maintien de l’appui financier des participants, donateurs et partenaires.

L’organisme, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer et qui offre un soutien aux familles touchées, a annoncé le montant exact de 51 089 $, mardi, par voie de communiqué. Pour remercier la générosité des gens, Leucan espère être en mesure d’organiser un rassemblement à l’automne au Valinouët. Parmi les équipes qui ont amassé 1000 $ et plus en dons, quatre livrets de 10 passes journalières à la station de ski de Saint-David-de-Falardeau seront tirés, en plus d’autres surprises.

Directeur provincial, développement philanthropique et directeur régional de Leucan, Jacques Tremblay s’est réjoui de cette bonne nouvelle, à un moment où les aspects positifs se font rares.

« On s’était dit avant la tenue de l’événement qu’avec 50 équipes et 50 000 $ amassés, ça aurait été mission accomplie, a-t-il exprimé au cours d’un entretien téléphonique. C’est sûr qu’on aurait récolté un plus gros montant si l’événement avait eu lieu, mais dans les circonstances, on est heureux. Les gens ont quand même été fidèles au poste et c’est encourageant pour l’an prochain. Pourvu que le coronavirus ne revienne pas à pareille date dans un an ! »

Après quelques années à être présenté au Mont Lac-Vert, le Défi ski Leucan régional a déménagé au Valinouët l’an dernier. Le rendez-vous du 21 mars devait donc être le deuxième à avoir lieu dans la municipalité de la MRC du Fjord-du-Saguenay. Tous les intervenants espèrent que ce ne soit que partie remise. Cette année, Fenplast, entreprise spécialisée dans la fabrication de portes et fenêtres, était le présentateur provincial de l’événement.

D’un point de vue régional, la mairesse de Sant-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, avait accepté la présidence d’honneur. Le jeune Victor Landry, qui combat une leucémie atypique, était pour sa part le porte-parole enfant.