Le CREDD salue la décision de Métaux BlackRock

Le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean salue le choix de Métaux BlackRock quant à l’utilisation du train pour transporter son concentré de Chibougamau à Grande-Anse.

Lors des consultations publiques dans le cadre du BAPE sur le projet d’usine de transformation de concentré de fer en fonte brute et en ferrovanadium à Saguenay par Métaux Blackrock, le CREDD en faisait une condition de succès. « En effet, le projet étant déjà un grand émetteur de gaz à effet de serre, il nous semblait impossible de considérer sérieusement le transport par camion », ont-ils fait savoir par communiqué.

Le promoteur souligne que des discussions sont en cours avec des usines chinoises pour la valorisation des scories de titane. Le CREDD demeure toutefois inquiet de la destination de ces matières résiduelles et craint qu’elles finissent au Lieu d’enfouissement technique (LET) d’Hébertville-Station. L’organisation s’opposerait à ce qu’une telle quantité de matière y soit transférée, car elle aurait un impact significatif sur son espérance de vie. Le projet produira jusqu’à 55 630 tonnes de matières résiduelles par année (autre que la scorie de titane), dont 26 000 tonnes non valorisables à ce jour.

Le CREDD affirme qu’il continuera à suivre le dossier avec attention.