Le couvent des Servantes du Très-Saint-Sacrement ferme ses portes

Stéphane Bouchard
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Une page d’histoire se tourne, au centre-ville de Chicoutimi. Les Servantes du Très-Saint-Sacrement quittent pour de bon le couvent qui se trouvait à l’angle des rues Price et Saint-Sacrement.

La communauté de soeurs qui y vivait rapetissait à vue d’oeil, ces dernières années. À partir de 2015, des soeurs provenant du Vietnam sont venues remettre un peu de vie dans cette bâtisse classée patrimoniale par Saguenay.

Ces six soeurs sont finalement celles qui mettront un terme, à la mi-décembre, à cette aventure qui durait depuis plus d’un siècle.

Selon des informations confirmées par Le Quotidien, certaines d’entre elles retourneraient au Vietnam, tandis que d’autres demeureraient au Québec et poursuivraient leur mission à Sherbrooke.

On ne sait pas encore ce qu’il adviendra de la chapelle et du couvent des Servantes du Très-Saint-Sacrement, dans lequel les soeurs se sont établies en 1906.

Les bâtiments sont en vente depuis plusieurs années. En 2019, les soeurs avaient refusé une offre de 1,2 M$ déposée par l’Office municipal d’habitation de Saguenay, afin d’y reloger la Maison des sans-abri de Chicoutimi.