Le Quotidien
François Gagnon, amputé de sa jambe gauche et d’une partie de son pied droit après avoir été frappé par la bactérie mangeuse de chair, était porte-parole de l’événement.
François Gagnon, amputé de sa jambe gauche et d’une partie de son pied droit après avoir été frappé par la bactérie mangeuse de chair, était porte-parole de l’événement.

Le courage de François Gagnon

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
L’an dernier, aidé de ses béquilles, François Gagnon avait participé à L’Autre défi, une marche organisée par le Fonds de dotation Santé Jonquière et le Centre de réadaptation en déficience physique Le Parcours. Il avait alors parcouru 500 mètres. Un an plus tard, l’homme de 37 ans, qui a subi une double amputation après avoir été atteint par la bactérie mangeuse de chair, était de retour à titre de porte-parole de l’événement. Maintenant doté de prothèses, François Gagnon avait de quoi être fier après avoir parcouru trois kilomètres.