Les travaux obligeront certains citoyens à changer leur trajet habituel.

Le Corridor d’écomobilité en chantier

Les travaux pour le Corridor d’écomobilité de la Société de transport du Saguenay (STS) ont repris lundi. Les automobilistes devront prévoir leurs déplacements en conséquence, alors que ces travaux toucheront les secteurs du Cégep de Chicoutimi, de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et de l’hôpital de Chicoutimi.

Le projet du Corridor d’écomobilité comprend, entre autres, la réfection complète des rues Newton, Jacques-Cartier, Saint-Vallier et Sydenham. De plus, des stationnements seront réaménagés pour l’UQAC et le Cégep de Chicoutimi, et des voies exclusives aux autobus seront aménagées; une près du Cégep, l’autre devant le pavillon principal de l’UQAC. Il y aura également de nouveaux terminus et la création de la Station UQAC, laquelle comprendra une aire d’attente pour les usagers de la STS, de la restauration et des salles de bains.

Le Corridor d’écomobilité permettra la mise en place de deux nouvelles voies exclusives aux autobus, près du Cégep et de l’UQAC.

Au passage du Quotidien, les travailleurs entamaient d’ailleurs la coupe d’arbres pour l’aménagement d’un tunnel derrière le Grand Séminaire, qui permettra aux usagers qui sortent de l’autobus de se protéger des intempéries lorsqu’ils se rendent à l’école.

Pour la première des quatre phases de travaux, les rues Newton et l’accès au Cégep par la rue Sydenham sont fermés à la circulation. L’échéancier s’étend jusqu’au mois d’octobre.

Marc Pettersen, président du conseil d’administration de la STS, rappelle que ce projet touche toute la ville de Saguenay, puisque toute la population converge vers ces pôles importants.

Le projet du Corridor d’écomobilité veut relier les importants pôles de circulation de la région métropolitaine de Saguenay et améliorer l’efficacité du transport en commun. C’est en 2015 que l’enquête origine-destination du ministère des Transports du Québec (MTQ) avait identifié ces différents pôles que sont la Zone Talbot, les institutions d’enseignement, le centre-ville et l’hôpital de Chicoutimi. «Ce sont les plus gros pôles de déplacement au Saguenay, et nos actions sont orientées vers ceux-ci. Le Corridor d’écomobilité ne touche pas seulement ces pôles, mais s’étend sur toute la ville, incluant Jonquière et La Baie, car tous les déplacements des citoyens convergent vers ces secteurs majeurs», a affirmé le président du conseil d’administration de la STS, Marc Pettersen, avant de rappeler que «90 % des coûts de ce projet sont subventionnés par le MTQ». «Seule, la Ville n’aurait pas pu se permettre ces investissements», a-t-il continué. Le coût de ce projet se chiffre à quelque 18 M$.

Toutes les informations sur l’avancement des travaux et les perturbations routières seront disponibles sur le site Internet de la STS, sa page Facebook et dans la section «Travaux et avis» du site Internet de la Ville de Saguenay. Les citoyens des secteurs touchés seront avisés par des communications téléphoniques.

Les travaux obligeront certains citoyens à changer leur trajet habituel.