Jean-Yves Provencher.

Le conseiller Provencher accusé de fumisterie

Le président du Mouvement Chicoutimi, Jacques Pelletier, soutient que le conseiller municipal et président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Provencher, fait preuve de fumisterie. Selon ce dernier, les profits annuels tirés du réseau d'électricité de Saguenay se chiffrent à 3,8 millions $, alors qu'ils ne sont que de 1,8 million $ dans les tableaux présentés dans les derniers états financiers de 2016.
À la suite des informations publiées dans Le Quotidien du 15 mai dernier faisant état de profits de 3,8 millions $, M. Pelletier se demande pourquoi le conseiller a utilisé en page 40 des états financiers les chiffres apparaissant dans la colonne du budget plutôt que ceux des réalisations des exercices 2015 et 2016 lesquels, selon lui, se rapprochent davantage de la réalité. On peut y lire que l'excédent de l'exercice 2016 se situe à 11,5 M $ comparativement à 9,7 M $ en 2015 pour un excédent de 1,8 M $, ce qui représente un montant un peu plus élevé que les années passées, reconnaît M. Pelletier, mais qui ne sont pas de 3,8 M $.
« Pourquoi M. Provencher a-t-il comparé les excédents avec les prévisions budgétaires déposées en décembre 2015 et non pas avec les données réelles de 2015 ? Hydro-Jonquière est une entreprise dont les opérations, année après année, sont stables et dont le chiffre d'affaires augmente au rythme de l'inflation », affirme M. Pelletier.
Selon lui, en déposant des prévisions de revenus pour 2016 à 7,7 M $, il s'agissait de données beaucoup trop basses au plan historique, ce qui a permis de laisser croire aux contribuables à des profits de 3,8 M $.
Turbinage
En ce qui a trait au turbinage des 11 millions de kilowatts/heures supplémentaires en 2016, M. Pelletier réfère au contrat d'approvisionnement entre Hydro-Québec et la Ville. Celui-ci prévoit que la société d'État achète l'électricité produite au tarif de 7,5 cents du kilo/heures majoré de 2,5 % par année depuis 2012, soit 8,2 cents en 2016. La production supplémentaire de 11 millions de kilowatts/heure représente des revenus supplémentaires de 902 000 $. Dans ce contexte, il est impossible de dégager un profit additionnel de 3,8 M $.
La comptabilité du réseau d'électricité de Saguenay inclut également la Centrale Jonquière sur la rivière aux Sables dotée d'une capacité de production de 3,9 mégawatts, soit 22 % de la capacité hydro-électrique totale, selon les chiffres avancés par M. Pelletier. L'électricité produite est vendue directement à plus de 20 000 usagers du réseau de distribution. Comme cette centrale ne dispose pas de la capacité de production pour satisfaire toute la demande, un volume d'électricité est acquis d'Hydro-Québec. En cas de production supplémentaire en raison d'une hausse d'hydraulicité à cette centrale, c'est autant d'électricité en moins qu'il faut acquérir d'Hydro-Québec, ce qui peut expliquer une baisse des charges de près de 900 000 $ enregistrée en 2016. M. Pelletier émet l'hypothèse que la moitié des profits additionnels provient de cette économie.