Le Conseil des arts de Saguenay appelle à la solidarité 

Diverses actions solidaires sont menées au Québec par les organismes et entreprises face à la propagation de la COVID-19. Quelques-unes le sont également dans la région. Le Conseil des arts de Saguenay demande notamment la solidarité de la population afin d’atténuer l’impact des mesures mises en place par le gouvernement sur le milieu culturel.

Des formulaires sont distribués par Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean afin que les artistes et organismes estiment leur perte. Kathy Boucher, directrice générale du Conseil des arts de Saguenay, explique que la crise qui entoure la COVID-19 touche tous les secteurs, dont la communauté culturelle.

« Dans le milieu culturel, les gens donnent sans compter. Il est donc normal qu’ils ressentent une certaine déception lorsque le projet sur lequel ils travaillent depuis longtemps n’ait pas lieu pour des circonstances hors de leur contrôle. » L’exemple de l’annulation de la 24e édition du festival REGARD a notamment été cité par Mme Boucher. « Les organisateurs ont beaucoup investi, mais n’auront pas tous les revenus prévus, a-t-elle affirmé. En plus de la déception de ne pas réaliser le projet après tout ce travail, il y a un impact financier. »

La directrice générale explique que le Conseil des arts de Saguenay est en mode gestion de crise, puisque la situation évolue de jour en jour. Elle ajoute également que l’appui du public est primordial pour les artistes. « Des mouvements s’orchestrent actuellement dans le monde entier. Au lieu de se faire rembourser leurs billets de spectacle auquel ils ne pourront plus assister, certaines personnes préfèrent en faire don afin de soutenir leurs artistes. Il est déjà difficile pour eux de vendre des albums, c’est certain que des annulations de spectacles peuvent les placer dans des situations précaires. » 

Selon Kathy Boucher, la culture est ce qui nous distingue. « Nos artistes sont là pour porter un regard particulier sur notre société. Lorsque nous allons dans une nouvelle ville, ce ne sont pas les hôpitaux que nous souhaitons visiter, mais plutôt les musées et les salles de spectacle. » La culture serait également ce qui nous permet de nous exprimer. « Prenons l’exemple de l’Italie. Actuellement, tout le monde doit rester dans sa maison, mais quelques citoyens ont décidé d’ouvrir leurs fenêtres pour partager leurs émotions en chantant », a-t-elle ajouté.