Le recteur par intérim de l'UQAC, Martin Côté, et le président de la 86e édition du congrès, Mustapha Fahmi.

Le congrès de l'ACFAS à l'UQAC en 2018

L'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) accueillera la 86e édition du congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) du 7 au 11 mai 2018.
« C'est un plaisir et un honneur de tenir le congrès à l'UQAC, c'est un événement très enrichissant », a déclaré le président de l'ACFAS, Frédéric Bouchard. Pendant une semaine, ce sont près de 4000 personnes qui viendront dans la région pour assister aux conférences et aux activités organisées.
C'est la quatrième fois que l'UQAC accueille le congrès, avec près de 150 colloques qui seront présentés à la population. « Nous sommes très heureux, et j'invite d'ailleurs toute la population régionale à venir ; c'est un événement très prestigieux et très couru qui aura des retombées pour la région », a assuré le recteur par intérim de l'UQAC, Martin Côté.
Pour cette nouvelle édition, toutes les activités s'organiseront autour du thème « Célébrer la pensée libre ». « Il faut affirmer et consolider la caractéristique essentielle qui fait que l'université compte dans notre société », a assuré le président du 86e Congrès, Mustapha Fahmi.
Les congrès de l'ACFAS sont les plus grands congrès multidisciplinaires francophones au monde et selon le président de l'ACFAS, ces rencontres sont essentielles pour renforcer le dialogue entre les sciences et la société. L'UQAC travaille sur le projet depuis plus d'un  an afin de créer tous les comités et d'organiser l'événement. « Les gens de l'ACFAS disent même qu'on est en avance ! Mais c'est la particularité de l'UQAC, on sait organiser les choses », fait remarquer Mustapha Fahmi. Selon lui, la région a pu se démarquer grâce à sa beauté, à ses paysages et grâce aux forces en recherche de l'UQAC.