Karine Trudel soutient que le nom de sa circonscription suscite du questionnement depuis un bon moment.

Le comté Jonquière pourrait changer de nom

Parce qu’elle estime que le nom de la circonscription ne représente pas adéquatement le territoire qu’elle couvre, Karine Trudel invite la population à se prononcer face à un éventuel changement de nom pour le comté de Jonquière.

La députée du Nouveau Parti démocratique (NPD) a annoncé son idée dans un communiqué, mardi. Au cours des prochains jours, une lettre sera envoyée par la poste aux citoyens de la circonscription. Ils seront invités à donner leur point de vue en retournant le coupon-réponse, joint à la lettre, avant le 28 novembre. 

Dans ladite lettre, la députée suggère trois appellations : Jonquière—Rive-Nord, Jonquière—Monts-Valin ou Jonquière—Haut-Saguenay. Les citoyens peuvent aussi proposer leur propre nom. 

Au cours d’un entretien téléphonique, Karine Trudel a indiqué que cette idée germait depuis un certain temps. Des municipalités comme Laterrière, Labrecque, Lamarche, Saint-Nazaire, Bégin, Larouche, Saint-Ambroise, Saint-Charles-de-Bourget, Saint-David-de-Falardeau, Saint-Fulgence et Saint-Honoré font partie du comté de Jonquière.

« Avant mon élection en 2015, survenu à la suite du redécoupage électoral, je m’en faisais parler lors de mon porte-à-porte, a-t-elle affirmé. Par exemple, lorsque des citoyens de Saint-David-de-Falardeau voyaient des pancartes électorales avec le nom Jonquière, c’était davantage associé, pour eux, à la ville de Jonquière qu’au comté. Depuis mon élection, des gens me posent encore des questions par rapport au nom du comté. C’est vraiment par sentiment d’inclure tout le monde que je propose cette modification. »

Cette initiative survient au moment où les partis de la Chambre des communes sont à mettre en place un processus offrant la possibilité aux députés de proposer un changement de nom dans leur circonscription. La manœuvre aurait lieu dans le cadre d’un projet de loi conjoint non partisan. Il devrait être déposé en décembre quand tous les élus intéressés auront déposé leur projet de loi. La députée de Jonquière a déjà déposé le sien.

Karine Trudel s’attend à ce que le tout soit officialisé à Élections Canada à temps pour les prochaines élections fédérales, en 2019. Elle précise que le nom Jonquière devrait demeurer, à moins qu’une grande majorité de la population en décide autrement. La députée ne s’attend pas non plus à ce que le statu quo demeure.

« Le tiers de la population que je représente vit sur la rive nord du Saguenay, a-t-elle mis en contexte. La demande est là. »

Selon les données de 2016, le comté fédéral de Jonquière compte 89 818 personnes, sur une superficie de 39 196 kilomètres carrés. En plus de répondre à la lettre qui leur est adressée, les citoyens interpellés peuvent aussi écrire à Karine Trudel via sa page Facebook. Ils peuvent également appeler directement au bureau de circonscription de la députée au 418 695-4477.