La maison Bossé est passée sous le pic des démolisseurs le 31 octobre

Le comité sur le patrimoine de Saguenay voit le jour

Saguenay met sur pied son comité sur le patrimoine. Une première rencontre devrait avoir lieu rapidement en raison du sentiment d’urgence qui se fait sentir depuis les récentes démolitions au centre-ville de Chicoutimi.

Le conseil a entériné la constitution du comité sur le patrimoine composé de 17 personnes lundi soir. 

« Il s’agissait d’un engagement électoral et tôt dans le mandat, monsieur Côté (Simon-Olivier) et moi avons discuté de la question. Le patrimoine de Saguenay nous préoccupe. Nous mettons beaucoup d’efforts du côté d’Arvida avec Carl Dufour pour la reconnaissance imminente par le gouvernement du Québec et aussi pour l’ajout du site à la liste indicative de l’UNESCO. Nous avons soutenu le projet de l’église Saint-Cyriac à Lac-Kénogami, nous avons acheté le presbytère Saint-Alexis pour le sauver de la destruction et nous travaillons à la relocalisation de la bibliothèque de La Baie à l’église Saint-Édouard. Cependant, il devenait urgent, avec les récentes démolitions survenues au centre-ville de l’arrondissement de Chicoutimi, de travailler à une vision d’ensemble, ce que nous permettra ce comité », affirme la mairesse Josée Néron.

Les conseillers municipaux Simon-Olivier Côté, Carl Dufour et Raynald Simard font partie du comité qui sera aussi composé d’un membre du cabinet de la mairesse, deux membres du Service de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, deux membres de la Division des arts et de la culture et d’un membre de la direction régionale du ministère de la Culture et des Communications. Un représentant de l’UQAC, un représentant du diocèse de Chicoutimi, la directrice de la Société historique du Saguenay, la directrice du Centre Sir-William-Price, l’historien Éric Tremblay, l’architecte Luc Fortin, ainsi que deux citoyens qui seront choisis selon un processus déterminé par le comité en feront aussi partie. 

« Nous prévoyons tenir rapidement une première rencontre afin de définir la mission et les objectifs du comité. Ensuite, nous pourrons choisir les chantiers que nous allons prioriser, comme par exemple la mise à jour de la liste des bâtiments d’intérêt patrimonial sur le territoire, l’élaboration d’une politique du patrimoine, d’une stratégie de financement, etc. », souligne pour sa part Simon-Olivier Côté, conseiller municipal de l’arrondissement de Chicoutimi et président de la commission de l’aménagement du territoire, du génie et de l’urbanisme (CAGU).