Le colis en question ressemblait à un sac de sport, mais son contenu est pour l'instant toujours inconnu.
Le colis en question ressemblait à un sac de sport, mais son contenu est pour l'instant toujours inconnu.

Le colis suspect du centre-ville de Chicoutimi détruit [PHOTOS+VIDÉO]

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Le colis suspect qui a forcé l'évacuation d'un peu plus de 500 personnes dans le centre-ville de Chicoutimi et qui a tenu en haleine les services d'urgence pendant un peu plus de huit heures a été détruit à 21 h. La zone est maintenant hors de danger. Heureusement, personne n'a été blessé, mais il est toujours impossible de savoir d'où venait le colis.

L’objet en question, qui ressemble à un sac de sport, a été retrouvé par un citoyen vers 12 h 50 à proximité des bureaux d’Ubisoft Saguenay. Il a immédiatement appelé les services d’urgence. « Le citoyen a fait appel à nos services et nous a indiqué clairement où était l’objet. Les premiers policiers ont été en mesure de photographier l’objet et permettre aux techniciens en explosifs de la Sûreté du Québec de déterminer l’opération qui allait être faite », a raconté le porte-parole du Service de police de Saguenay (SPS), Luc Tardif.

Même si la provenance du colis demeure inconnue, les autorités ont rapidement écarté les liens entre ce colis suspect et les événements survenus à Montréal le 13 novembre. « On peut écarter toutes les thèses voulant que ce soit relié avec les événements de Montréal. Ça, on peut le confirmer, mais il reste encore beaucoup de démarche à faire pour connaître l’origine du colis », a affirmé M. Tardif.

Le colis suspect ressemblait à un sac de sport.

Rapidement, les services d’urgence ont été dépêchés sur les lieux et un important périmètre de sécurité a été érigé, forçant du même coup l’évacuation de plus de 500 travailleurs et résidents du secteur. La rue Racine, entre les rues Montcalm et Sainte-Anne, a été fermée à la circulation. En plus des policiers du SPS et de la SQ, l’assistance du Service de sécurité incendie a également été demandée.

De longues heures ont suivies par la suite, jusqu’à l’arrivée des artificiers de la Sûreté du Québec vers 19 h 30. Le colis a été détruit avec l’aide d’un robot conçu pour ces opérations. « Les techniciens en explosifs de la Sûreté du Québec ont utilisé les techniques comme si la menace était réelle. C’est l’enquête qui va déterminer si le colis était dangereux ou non. On va être capable d’en dire plus dans les prochains jours », a expliqué M. Tardif.

Une importante détonation a résonné dans les rues de la ville, mais les autorités ont assuré que c’était la procédure normale et qu’il n’y avait pas de danger. « La détonation qui a pu être entendue, c’est la technique utilisée par les artificiers pour neutraliser le colis suspect. La décision a été prise par les spécialistes de la Sûreté du Québec avec les informations qu’ils possédaient et les images qui ont été prises du colis », a assuré M. Tardif.

C’est le SPS qui enquêtera sur la scène au cours des prochains jours. « Les enquêteurs vont continuer leur travail cette nuit et au cours des prochains jours. Les techniciens se sont assurés que le colis est neutralisé à 100 %, par la suite, nos enquêteurs vont prendre en charge la scène pour voir si des empreintes ou des indices y ont été laissés », a confirmé Luc Tardif.

Les résidents du secteur ont pu regagner leur domicile tard en fin de soirée. Le SPS espère être en mesure de fournir plus de détails à compter de lundi.