Le CN prioriserait Lac-Bouchette en 2018

La mairesse de Lac-Bouchette, Ghislaine Hudon, s’est entretenue avec un ingénieur et le directeur des affaires publiques du Canadien national (CN) lundi pour discuter de mesures de sécurité qui pourraient rapidement être mises en place près des passages à niveau sur son territoire.

Cette semaine ou la semaine prochaine au plus tard, une affiche d’arrêt obligatoire sera installée de façon temporaire à l’endroit où une famille est entrée en collision avec un train de VIA Rail le 19 mars sur la rue Delaunière. 

«Quand il arrive des choses comme ça, c’est regrettable et il faut mettre des mesures en place pour ne pas que ça se reproduise», assure Mme Hudon. 

La municipalité compte 15 passages à niveau sur son territoire : 12 sont privés et les autres, publics. 

«Il y en a plusieurs qui ne sont pas accessibles l’hiver, mais celui où il y a eu un accident, il y a de la circulation. C’est le chemin que les gens empruntent pour aller chercher de l’eau potable», explique la mairesse de Lac-Bouchette. 

Elle affirme que le CN lui a promis qu’il travaillait sur un programme visant à améliorer la sécurité à l’approche des voies ferrées et que «Lac-Bouchette serait une priorité en 2018». 

«Ça nous a rassurés parce qu’on voulait prendre l’initiative, mais on est sur le terrain du CN et ce sont eux qui doivent s’occuper de l’installation des affiches», souligne Ghislaine Hudon.

Selon la mairesse de Lac-Bouchette, Ghislaine Hudon, sa municipalité « serait une priorité en 2018 » pour le CN.

Retour sur les événements

D’après ce qu’ont appris la Sûreté du Québec et la mairesse de Lac-Bouchette en début de semaine, le père et la mère seraient maintenant dans un état stable. 

Le couple et leur enfant de deux ans ont subi des blessures graves à la suite de la collision qui s’est produite il y a un peu plus d’une semaine. Les trois victimes avaient dû être extirpées de leur véhicule de type utilitaire sport avec des pinces de désincarcération. Le père et la mère reposaient dans un état critique et leur vie était en danger. Aucun passager du train de VIA Rail n’avait été blessé. 

Réaction du CN

Pour sa part, CN a indiqué par écrit qu’il collaborait avec la mairesse dans le dossier et que «cet incident tragique souligne l’importance de la collaboration sur la responsabilité partagée qu’est la sécurité ferroviaire».