La Bernache de Shipshaw devra bientôt quitter le champ de tir qu’il occupe depuis 1969.

Le club de tir La Bernache déménage

Le club La Bernache de Shipshaw devra bientôt quitter le champ de tir qu’il occupe depuis 1969, sur la route Coulombe, en raison de la pollution par le bruit qu’il engendre dans le secteur. Tout indique que l’organisme s’installera dans le rang Saint-Benoît, à Jonquière, non loin du Norvégien.

En 2015, le club de tir au pigeon d’argile présidé par Yves Boissonneault a reçu un avis du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). En raison de la construction résidentielle à proximité au cours des dernières années et à la suite de plaintes formulées par des citoyens, le Ministère a mené des tests de bruit. Les analyses ont conclu que les fusils utilisés par les amateurs génèrent de la pollution sonore et qu’une solution doit être dénichée à court terme. À l’issue de plusieurs rencontres impliquant des responsables du champ de tir et des représentants du MDDELCC, force a été de constater que la seule option possible est un déménagement.

« On avait déjà considérablement réduit nos heures d’ouverture et on était rendus à deux soirs par semaine, parfois les fins de semaine, mais c’était encore problématique. Ils nous ont demandé de faire des correctifs, mais le son d’un fusil, ça ne se modifie pas », explique le président Boissonneault.

Quand le club a installé ses pénates à Shipshaw il y a presque 50 ans, il n’y avait pas de résidences à proximité. Puisque la situation a changé en raison d’autorisations de construire émises par la Ville, la direction a demandé l’aide de Saguenay pour l’accompagner dans un projet de déménagement. C’est l’administration municipale qui a proposé le terrain du chemin Saint-Benoît et qui a payé les frais de l’étude sonore réalisée il y a un mois, dans le dessein de s’assurer que le bruit généré par les activités de tir ne nuirait pas au voisinage.

« Le signal que l’on a est que ce serait correct. Il manque les autorisations du ministère de l’Environnement. Selon les termes de l’entente que l’on a avec le comité citoyen à Shipshaw, on doit déménager à temps pour la saison 2019 », pointe Yves Boissonneault.

Le président indique que le tir au pigeon d’argile est une activité en vogue qui intéresse de plus en plus la population. La Bernache compte une quarantaine de membres et ses portes sont ouvertes au grand public.