Lundi, il ne restait plus que le clocher de l’église Saint-Philippe d’Arvida.

Le clocher de l'église Saint-Philippe d'Arvida tombera mardi

La démolition de l’ancienne église Saint-Philippe d’Arvida entamée depuis quelques jours devrait se poursuivre mardi avec l’écrasement du clocher d’une hauteur de 90 pieds.

Lundi, des employés de l’entreprise Demex étaient à l’oeuvre afin de procéder à la démolition de l’ancien temple à l’aide de pelles équipées de puissantes mâchoires hydrauliques.

D’autres étaient affectés à l’installation d’un câble accroché au sommet du clocher afin qu’il soit tiré par une pelle, en avant-midi mardi, pour ensuite être jeté au sol.

Lundi, il ne restait plus que le clocher de l’église Saint-Philippe d’Arvida.

Le terrain dégagé devrait permettre l’expansion de la Résidence Saint-Philippe, tout juste voisine.

Les paroissiens plus âgés se rappelleront que l’église Saint-Philippe construite en 1964 était originalement dotée d’un dôme blanc à l’architecture contemporaine. Au cours des années 70 et 80, un litige portant sur des vices de construction avait laissé place à une longue série de poursuites judiciaires. Le litige s’était rendu jusqu’à la Cour suprême du Canada.

Des travaux de rénovation ont permis de retirer le dôme ainsi que la réouverture de l’église en 1986.

Lundi, il ne restait plus que le clocher de l’église Saint-Philippe d’Arvida.

En raison de la baisse de fréquentation religieuse et de travaux urgents à la toiture, qui auraient nécessité des investissements autour de 250 000 $ à 350 000 $, la direction de la fabrique et l’évêché avaient décidé de procéder à la vente du bâtiment et du terrain.