La présidente-directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Martine Couture, tirera sa révérance dans un mois.

Le CIUSSS sur la bonne voie

La présidente-directrice générale du CIUSSS, Martine Couture, admet que les premières années de l’organisation ont été particulièrement mouvementées et que les transformations ne se sont pas réalisées en criant ciseau. Elle affirme cependant que l’organisme est en voie de former un réseau véritablement intégré avec des directions uniques qui répondent à 95 % des besoins et services.

À un mois de la retraite, elle a effectué un dernier tour de piste médiatique afin de dresser le bilan de son travail devant le Cercle de presse du Saguenay, mercredi matin.

Celle qui a terminé ses études au baccalauréat en soins infirmiers par un stage à l’hôpital Sainte-Justine en 1978 a gravi les échelons. Elle a vu évoluer le système de santé, qui est passé de 400 établissements à 195, puis à la situation actuelle avec la présence d’un CISSS ou d’un CIUSSS par région. 

Aujourd’hui, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean est à la tête de 62 sites dans lesquels œuvrent 600 médecins et 10 500 travailleurs.

Selon elle, le fil conducteur de toutes les réorganisations administratives subies a toujours été de miser sur des services de qualité, offerts universellement et gratuitement tout en misant sur la proximité avec les bénéficiaires en dépit de la vaste étendue du territoire régional. 

« Les défis qu’aura à rencontrer le CIUSSS seront ceux de sa consolidation administrative et de la présence des travailleurs à leur poste en plus du défi financier et de la nécessité de faire connaître davantage les activités des volets universitaire, de l’enseignement et de la recherche », a-t-elle mentionné.

Elle avoue que le système de santé connaît une période extrêmement difficile au niveau de la rétention des infirmières en raison, entre autres, de l’épuisement professionnel et de l’imposition du temps supplémentaire obligatoire. Elle rappelle que dans la région, grâce aux efforts conjugués des équipes syndicales et de la Direction des ressources humaines, une entente est intervenue pour permettre aux infirmières d’avoir un peu d’air qui leur permettra de connaître leur horaire de travail à l’avance.

Abordant la question du recrutement de chirurgiens et d’anesthésistes au bloc opératoire de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini, Mme Couture affirme qu’il s’agit d’un travail constant. Après la réfection du bloc opératoire de l’hôpital de Roberval, incendié en mai 2016, et l’annonce de l’agrandissement du bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi, au coût de 80 M$, Mme Couture croit que le recrutement de médecins sera facilité lorsque le bloc opératoire de Dolbeau-Mistassini sera rajeuni en 2020. En attendant, tous les efforts sont déployés pour répondre aux besoins de la population

Optilab

La mise en place du grand projet de laboratoire d’analyse médicale automatisée Optilab se poursuit au CIUSSS. Mme Couture a mentionné que le projet étalé sur dix ans se poursuit et qu’il reste à procéder à l’arrimage du volet transport avec les régions Nord-du-Québec et Côte-Nord.

Parmi les changements qui restent à mettre en place, Mme Couture a mentionné que son successeur devra assumer la transition du système de financement du CIUSSS, lequel sera basé sur les parcours de soins plutôt que sur un financement sur une base historique.

L’entrée en vigueur de la loi modifiant certaines dispositions relatives à l’organisation clinique et à la gestion des établissements modifiera certaines règles relatives à la gouvernance d’un établissement, notamment en ce qui a trait à l’organisation, aux statuts et privilèges accordés aux médecins et dentistes.

Protection de la jeunesse

Dans le dossier de la réforme de la Direction de la protection de la jeunesse, à la suite de la publication de deux rapports de la Commission des droits de la personne au sujet de la mort d’un jeune enfant, Mme Couture a mentionné que le travail avance bien pour mettre en application les vingt recommandations publiées. Elle a indiqué qu’un solide programme de formation a été mis sur pied.