La direction du CIUSSS est en pourparler avec la Zone portuaire pour louer le hangar situé sur le bord de la rivière Saguenay.
La direction du CIUSSS est en pourparler avec la Zone portuaire pour louer le hangar situé sur le bord de la rivière Saguenay.

Le CIUSSS lorgne la Zone portuaire pour une clinique de dépistage

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’apprêterait à s’installer à la Zone portuaire de Chicoutimi.

La direction est en négociation avec la Société de gestion de la Zone pour occuper les lieux. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, une clinique de dépistage serait aménagée sur le bord de la rivière Saguenay. Avec l’arrivée de la saison froide, le CIUSSS devait trouver un plan B pour éviter de faire attendre les gens qui voulaient passer un test de COVID-19 à l’extérieur.

Au moment d’écrire ces lignes, le service des communications du CIUSSS n’avait toujours pas répondu à la demande du Quotidien. À Saguenay, le cabinet de la mairesse a confirmé qu’une demande de location pour la Zone portuaire a bel et bien été effectuée par le CIUSSS.

À l’heure actuelle, la principale clinique de dépistage sans rendez-vous se trouve au Faubourg Sagamie, à Jonquière. Les gens doivent régulièrement faire une file à l’extérieur, en attendant d’obtenir une place.

La Zone portuaire, rappelons-le, a aussi servi de lieu d’hébergement pour les sans-abri, pendant les premiers mois de la pandémie. L’immense hangar facilitait la distanciation physique entre les bénéficiaires. Avec l’arrivée de la saison estivale et les quelques locations pour événements, ces derniers ont dû quitter les lieux.

Tous les événements qui devaient se tenir à la Zone portuaire avant Noël auraient été abandonnés, selon les informations fournies par le cabinet de la mairesse de Saguenay, laissant le champ libre pour le CIUSSS.