Le CHSLD de la Colline de Chicoutimi-Nord en éclosion

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Les dirigeants du Soutien adapté à la personne âgée du CIUSSS ont pris la décision de placer 64 résidents du CHSLD de la Colline en isolement. Ils espèrent ainsi circonscrire un début d’éclosion après la découverte de deux cas positifs à la COVID-19 chez les résidents (un décès et un résident atteint). Ceux-ci auraient été infectés par un membre du personnel qui ignorait évidemment son état de santé, comme c’est souvent le cas depuis le début de la pandémie.

Tous les yeux sont évidemment tournés vers ce CHSLD qui a été le premier de la région à faire face à une éclosion majeure de la maladie pendant la première vague et qui est aujourd’hui identifié comme un milieu en éclosion. Une employée du CIUSSS affectée à cet établissement a indiqué au Quotidien que la réaction des équipes a été exceptionnelle en raison de l’expérience acquise le printemps dernier.

Avec la confirmation de 213 nouveaux cas positifs aujourd’hui, la propagation du virus se maintient dans la région à une moyenne mobile de 158 cas au cours des sept derniers jours. Ceci tend à confirmer de plus en plus que les mesures décrétées avec l’entrée en zone rouge n’ont pratiquement pas eu d’impact sur la progression de la maladie dans la communauté.

Le Quotidien a d’autre part appris que huit employés du CIUSSS de l’Hôpital d’Alma ont eu des tests positifs COVID-19 en fin de soirée jeudi. La propagation avait grandement ralenti sur ce site au cours des derniers jours, mais la contamination de ces huit membres du personnel confirme un retour en force dans un titre d’emploi.

Le chiffre n’a pas été publié, mais le CIUSSS fait aussi face à une situation à risque au CHSLD Mgr Victor-Tremblay avec un cas positif. Comme c’est toujours le cas, le CIUSSS délègue dans ces endroits les équipes afin de contrer la propagation de la maladie dans tout le CHSLD.

Les hospitalisations ont baissé de six dans la région alors que neuf personnes sont toujours en situation difficile aux soins intensifs. Le CIUSSS ne dispose que d’une seule place à ce département COVID-19 pour la fin de semaine, puisqu’il est prévu d’ouvrir deux nouveaux lits lundi si la main-d’œuvre est disponible.