Le chef du PCS a des solutions pour la mairesse

Le chef du Parti des citoyens de Saguenay estime que la grogne ne cesse de s’intensifier envers l’administration Néron. Dominic Gagnon propose quatre solutions afin de régler ce qu’il qualifie de « crise de confiance ».

Le chef du PCS affirme que des solutions simples existent. Il suggère d’abord de réviser le budget 2019 et le plan triennal. Il estime qu’il faut revoir l’augmentation de salaire des élus et abolir le projet d’amphithéâtre pour le présent mandat. Finalement, il souhaite que Josée Néron quitte immédiatement la présidence de Promotion Saguenay. 

« Les citoyens se sentent trahis et avec raison. En effet, Josée Néron ne respecte plus les promesses phares de son programme sur lequel elle avait obtenu la confiance des citoyens il y a un an à peine. Endettement excessif à prévoir avec 300 % d’augmentation des dépenses dans le plan triennal 2019-2020-2021, augmentation du taux de taxation bien au-delà de l’inflation, soit 4,1 % l’an dernier et 5 % cette année, tentative maladroite de camoufler l’augmentation réelle des taxes, augmentation outrageante du salaire des élus, projet mirobolant d’amphithéâtre, etc. L’excuse de tout mettre les problèmes budgétaires sur le dos de l’ancienne administration, ne passe plus ! », affirme-t-il dans un communiqué.