André Gobeil, directeur général du Cégep de Chicoutim, Anick Larose, coordonnatrice à la formation continue au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais, directeur de ce même cégep, et Steeve Noreau, directeur du CQFA, ont dévoilé les termes de l’entente pour la nouvelle attestation d’études collégiales destinée aux autochtones.

Le Centre québécois de formation en aéronautique (CQFA) étend son enseignement à l’Abitibi

Le Centre québécois de formation en aéronautique (CQFA), rattaché au Cégep de Chicoutimi, étendra ses tentacules vers la région de l’Abitibi-Témiscamingue alors qu’il dispensera à l’hiver 2020 une attestation d’études collégiales (AEC) en pilotage destiné à une clientèle autochtone anglophone, le tout en collaboration avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Mercredi, les directions des deux institutions collégiales ont tenu des conférences de presse dans les deux régions citées afin d’annoncer cette nouvelle formation en pilotage d’avions multimoteurs aux instruments et sur hydravion par le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Rappelant le choc provoqué il y a seize mois par le cégep abitibien à la suite de ses intentions d’aller de l’avant avec une formation en aéronautique, André Gobeil, directeur général du Cégep de Chicoutimi, a mentionné que la menace s’est transformée en opportunité à la suite des discussions tenues avec le ministère de l’Enseignement supérieur.

La formule établie fera en sorte que le CQFA supervisera la formation en aéronautique assurée par une entreprise prestataire de services privés à être recrutée pour la partie vol de formation avec pour objectif d’assurer les standards d’enseignement et la qualité. Aucun achat de nouvel appareil n’est nécessaire pour le nouvel enseignement. Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue aura pour travail de recruter, encadrer et assurer le suivi de la réussite des futurs collégiens.

St Honore 
 Aeroport St Honore 
 Partenariat CQFA et Cegep Abitibi Temiscamingue 
 ecole Aviation 
 Andre Gobeil directeur general Cegep de Chicoutimi 
 Sylvain Blais directeur general Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Steeve Noreau directeur CQFA 
 Annick Larose coordonnatrice de la formation continue Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Photo Mariane L. St-Gelais

Selon Sylvain Blais, directeur général du cégep abitibien, les territoires algonquins, cris et inuits du Nord québécois utilisent régulièrement l’avion ou l’hélicoptère comme moyens de transport sur ces vastes territoires dépourvus de liens routiers. C’est pourquoi il est temps d’aider des membres de ces peuples à s’intégrer à l’industrie de l’aviation. Les compagnies Air Creebec et Air Inuit desservent les diverses communautés du Nord québécois. « On souhaite un minimum de 50 % d’autochtones inscrits à la première cohorte de 12 étudiants et idéalement 100 % », a déclaré M. Blais.

Il a rappelé que pour les autochtones, l’accès à la formation en aéronautique est difficile en raison des conditions d’admission qui sont un frein important pour eux. L’accès sera facilité avec l’établissement de critères de sélection plutôt que d’un processus de sélection. La formation minimum en mathématiques, un examen médical de classe 1 réussi ainsi qu’un test en orientation spatiale figurent parmi les critères requis. La réussite de l’examen obligatoire de Transports Canada demeure pour exercer leur profession.

Les étudiants seront appelés à suivre 885 heures de formation sur deux ans pour les opérations en brousse, sur flotteurs et sur skis. Trois cohortes sont prévues à compter de 2020.

Pour le Cégep de l’Abitibi, la nouvelle AEC est associée à l’octroi d’une enveloppe budgétaire de deux millions $, en prévision de l’enseignement à trois cohortes et l’embauche de deux personnes en Abitibi.

St Honore 
 Aeroport St Honore 
 Partenariat CQFA et Cegep Abitibi Temiscamingue 
 ecole Aviation 
 Andre Gobeil directeur general Cegep de Chicoutimi 
 Sylvain Blais directeur general Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Steeve Noreau directeur CQFA 
 Annick Larose coordonnatrice de la formation continue Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Photo Mariane L. St-Gelais

Selon Steeve Noreau, directeur du CQFA, le nouveau partenariat établi devrait permettre de faire rayonner davantage le CQFA à la grandeur du territoire puisque les futurs diplômés pourront poursuivre leur formation pour la détention du Diplôme d’études collégiales (DEC) avec huit mois de cours supplémentaires.

Anick Larose, coordonnatrice à la formation continue au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, a conclu que la nouvelle AEC permettra aux autochtones d’œuvrer davantage dans leur propre milieu tout en contribuant au développement des services dans le Nord québécois.

Lors de la période de questions, M. Gobeil a mentionné que l’entente annoncée ne constitue nullement une brèche dans l’exclusivité de cette seule école nationale de formation en aéronautique publique au Québec.

Il a assuré que le CQFA demeure le seul maître d’œuvre pour l’émission des diplômes d’AEC et du DEC.

St Honore 
 Aeroport St Honore 
 Partenariat CQFA et Cegep Abitibi Temiscamingue 
 ecole Aviation 
 Andre Gobeil directeur general Cegep de Chicoutimi 
 Sylvain Blais directeur general Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Steeve Noreau directeur CQFA 
 Annick Larose coordonnatrice de la formation continue Cegep Abitibi Temiscamingue 
 Photo Mariane L. St-Gelais

« Le CQFA a intérêt à ne plus être le secret le mieux gardé. On a des projets en branle pour l’enseignement d’un nouveau DEC, de nouveaux équipements et infrastructures. On va continuer de défendre bec et ongles notre programme », a-t-il conclu.