Le site de simulation Qualia est installé au Centre d’excellence sur les drones d’Alma.
Le site de simulation Qualia est installé au Centre d’excellence sur les drones d’Alma.

Le centre de préqualification Qualia progresse au CED

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Officiellement lancé en juillet 2019, le projet Qualia progresse au Centre d’excellence sur les drones (CED) d’Alma. À l’origine prévu pour cet automne, le site d’essais a franchi une nouvelle étape, lundi, lors de la séance du conseil de la municipalité.

Les élus ont en effet approuvé l’aliénation d’une résidence du boulevard Saint-Luc, appartenant à la ville d’Alma, qui sera cédée au CED afin de la déménager sur son site de simulation.

La maison ainsi acquise viendra donc bonifier les installations du terrain aménagé afin de permettre aux entreprises utilisant des drones de reproduire divers scénarios durant leurs tests. D’autres éléments urbains, tels des conduites d’eau, des portions de route ou des lampadaires, compléteront le décor afin de pouvoir recréer une vingtaine de situations d’urgence comme des accidents ou des prises d’otages.

Estimé à 2,4 millions de dollars, Qualia bénéficie d’une aide financière des gouvernements fédéral et provincial à la hauteur de 800 000 $ chacun. Le projet vise à fournir un territoire suffisamment grand pour accueillir un site d’essai de drones de toutes dimensions, afin de permettre aux entreprises de développer leurs appareils, en plus de qualifier leurs opérateurs pour différentes licences.

« C’est un immense dossier. On invite les opérateurs de drones à travers le monde à venir exercer leur système de perfectionnement. Ces appareils ont des capacités qui répondent à plusieurs demandes de l’industrie », a expliqué le maire Marc Asselin, lors de la séance de lundi.

Le Quotidien a tenté de connaître l’avancée des travaux d’aménagement et les nouveaux échéanciers quant à la finalisation du projet auprès de la Corporation d’innovation et de développement d’Alma (CIDAL), mais l’organisation a refusé de transmettre ces informations pour l’instant. La conseillère en communications de la CIDAL, Maryanne Guénette, précise toutefois que davantage de détails sur le projet seront dévoilés sous peu.