Des étudiants du Cégep de Saint-Félicien invitent les parents et leurs enfants à visiter ses installations et en apprendre sur ses programmes samedi.

Le Cégep de Saint-Félicien en mode séduction...

Le Cégep de Saint-Félicien ouvre ses portes au public aujourd’hui samedi. Un participant tiré au hasard aura d’ailleurs la chance de gagner une bourse d’exemption des frais de scolarité. Ainsi, la direction espère attirer la clientèle locale. Si le Cégep réussit à attirer entre 930 et 950 étudiants chaque année, c’est grâce au recrutement qu’il fait à l’international.

Une conseillère pédagogique travaille d’ailleurs à temps plein pour rencontrer des jeunes Français et les convaincre d’étudier dans l’un des quatre collèges de la région. 

« Le recrutement à l’international fonctionne bien. On reçoit environ 200 Français chaque année, ce qui fait qu’on réussit à combler nos programmes malgré la baisse démographique d’étudiants dans la région », explique  Sylvie Prescott, la directrice des études. 

Les Techniques de tourisme, de milieu naturel et de santé animale sont les trois programmes les plus populaires chez les étudiants étrangers. 

« Le programme de santé animale fonctionne déjà bien et est contingenté ; alors on va privilégier nos étudiants québécois, mais on se garde entre trois et cinq places chaque année pour notre clientèle internationale », souligne la directrice des études. 

Possible retour après 9 ans d’absence

En septembre, la direction du Cégep de Saint-Félicien croise les doigts pour que son programme de transformation des produits forestiers puisse recevoir assez d’inscriptions pour démarrer, après neuf ans d’absence. Les inscriptions pour l’automne ne sont pas encore commencées, mais déjà, cinq personnes ont l’intention de s’inscrire. Le Cégep espère recevoir une dizaine d’inscriptions, mais se contenterait de sept pour relancer la Technique.

« On sait que l’industrie du bois est mal aimée. On entend que les usines ferment pour rouvrir un peu plus tard. Depuis l’an dernier, on a repensé notre programme pour faire en sorte que l’étudiant puisse passer près de 50 % de sa formation en industrie », avance Mme Prescott. 

Par ailleurs, le programme de soins infirmiers perd lui aussi des plumes, même s’il réussit à attirer assez d’intéressés pour continuer à l’offrir. 

« Avec la médiatisation des problèmes dans les hôpitaux, on entend que les infirmières sont fatiguées. Ça n’encourage pas les jeunes à s’inscrire au programme. Ce n’est pas un problème vécu seulement à Saint-Félicien, les autres institutions en région le vivent aussi », explique Sylvie Prescott. 

Dès l’automne, trois nouveaux « Double DEC » axés sur les langues seront offerts. Il s’adresse notamment aux élèves du secondaire inscrits au programme d’études internationales à la Polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien.

... ET LE COLLÈGE D'ALMA AUSSI

Le Collège d’Alma fera de l’oeil à sa future clientèle dans le cadre d’une soirée prévue mardi soir. L’établissement collégial ouvrira ses portes aux personnes en quête d’un programme d’études.

Jeunes du secondaire, parents et adultes auront l’occasion de découvrir les différents départements de l’établissement. Les enseignants des programmes préuniversitaires et techniques ainsi que des attestations d’études collégiales seront sur place.

Les différents programmes seront à l’honneur alors que des simulations se dérouleront au département de Techniques policières, les étudiants des programmes de Musique et de Techniques professionnelles de musique et de chanson seront en vedette au centre social avec l’aide technique du département de Technologies sonores alors que les travaux des étudiants d’Arts et technologies informatisées seront exposés à la Galerie du Collège d’Alma. Les laboratoires de physique, chimie et biologie seront, quant à eux, le théâtre de diverses démonstrations. 

Des visites guidées permettront de découvrir les installations, les équipements ainsi que les infrastructures uniques du collège, dont la nouvelle serre solaire passive, le laboratoire d’analyses en physiologie du sport (LAPS) et le studio d’enregistrement de Technologies sonores, l’un des plus sophistiqués au Canada. 

Les futurs collégiens auront l’occasion de s’imprégner de l’ambiance du milieu scolaire et d’en découvrir un peu plus sur les activités sportives et socioculturelles en discutant avec les responsables de la vie étudiante et des services aux étudiants.

La soirée portes ouvertes du Collège d’Alma se déroulera mardi 30 janvier de 18 h 30 à 20 h 30. Annie-Claude Brisson