Marc-André Vigneault, technicien médical au 25e Centre des services de santé des Forces armées canadiennes à Bagotville, participe à l’Opération LASER.
Marc-André Vigneault, technicien médical au 25e Centre des services de santé des Forces armées canadiennes à Bagotville, participe à l’Opération LASER.

Le caporal Marc-André Vigneault au front dans un CHSLD

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Formé comme technicien médical pour porter secours à ses pairs, pour la plupart jeunes et en forme, un militaire de Bagotville a dû s’adapter à la clientèle gériatrique pour soutenir les équipes de soins d’un CHSLD de Montréal. Le caporal Marc-André Vigneault, habitué aux scénarios de guerre, a vécu son lot de difficultés lorsqu’est venu le temps d’affronter un ennemi invisible, mais la rigueur et la discipline des Forces armées canadiennes (FAC) lui ont donné confiance.

Le caporal Vigneault est l’un des six membres de la Base militaire de Bagotville qui participent à l’Opération LASER, la réponse des FAC à la situation de pandémie. Il a été déployé au Centre d’hébergement Jean-De La Lande, à Montréal.

Soigner la clientèle gériatrique et accompagner les individus vers la fin de vie n’était pas dans ses habitudes. « À la base, en tant que technicien médical, nous sommes formés pour prendre soin des gens, mais évidemment, nous sommes habitués de soigner nos membres, qui sont pour la plupart en forme et âgés de 18 à 50 ans. Travailler dans un CHSLD est donc un très beau défi, qui a demandé certains ajustements, mais la vocation de prendre soin des gens est toujours présente. »

Les militaires de l’Opération LASER ont suivi une formation propre à la réalité gériatrique et à la pandémie. « Chaque CHSLD et chaque étage sont soumis à une réalité différente, note le caporal Vigneault, originaire de Lac-Mégantic. Actuellement, les chiffres sont bons, mais nous avons été témoins de plusieurs décès. Le virus frappe à une vitesse troublante. »

Affronter un ennemi invisible

En plus de pratiquer des soins, le militaire a pu prendre le temps discuter avec ses patients, ce qui lui fait découvrir le côté plus humain du métier. Mais en accompagnant ceux qui ont dû affronter la COVID-19, il a aussi été témoin de réalités éprouvantes.

« Ce qui est le plus difficile, c’est de voir les résidents partir sans leur famille à leurs côtés. Parfois, nous organisions une rencontre vidéo avec la famille et deux jours après, la personne décédait. Ce sont des circonstances qui ne sont pas évidentes, mais c’est dans ces moments-là que nous remarquons l’importance de notre rôle, puisque grâce à notre présence, les personnes ne partaient pas complètement seules, a-t-il expliqué. Nous sommes habitués d’être plongés dans des scénarios de guerre. Notre déploiement actuel est complètement différent, mais c’est une corde que nous ajoutons à notre arc et c’est une expérience super enrichissante. »

Même si les militaires ont l’habitude d’être plongés dans toutes sortes de situations difficiles, affronter un ennemi invisible est différent. La discipline reste toutefois au coeur de chaque action. « L’armée nous a toujours appris à faire confiance à notre matériel et à nos formations. En prenant le temps de bien installer notre équipement de protection individuelle et de respecter chacune des mesures sanitaires, nous sommes conscients que les chances sont de notre côté. L’idée d’être infectés par le virus est toujours présente, mais nous avons confiance en nos méthodes et en notre équipement. »

Le moral des troupes

Les militaires de l’Opération LASER ne sont pas tous des techniciens médicaux habitués au domaine de la santé. Ils ont toutefois tous suivi la même formation préalable à la mission.

« Le moral de ceux qui ont un métier de combat est tout aussi bon que le nôtre. Ils sont contents d’apporter leur aide, même s’ils ne sont pas habitués à la gériatrie et aux soins médicaux. Ils n’ont pas la même fonction que nous et ne peuvent pas poser les mêmes actions, mais l’adaptation s’est faite rapidement. Ils voient que leur rôle est apprécié et essentiel. »