Le candidat Bolduc reconduit à l’OMH

Le candidat aux élections municipales dans le district #2 sous la bannière du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), Jean-Pierre Bolduc, est reconduit au conseil d’administration de l’Office municipal d’habitation (OMH). Le comité exécutif de la Ville a entériné sa nomination le 14 septembre dernier.

Le fait que l’administrateur de longue date convoite un poste de conseiller ne pose pas problème du point de vue de l’organisme, qui précise qu’aucune règle n’encadre la nomination des représentants de la Ville au C.A.

Chaque trois ans, le comité exécutif choisit trois personnes qu’elle nomme comme représentants de la municipalité au conseil d’administration de l’OMH. Depuis plusieurs années, aucun élu n’y siège. Les mandats des administrateurs Jean-François Lalonde, Robert Morissette et Jean-Pierre Bolduc ont été reconduits jusqu’en janvier 2021. 

« La Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités n’empêche pas qu’un membre d’un conseil d’administration d’un OMH puisse être candidat aux élections municipales », a précisé le porte-parole de la Société d’habitation du Québec (SHQ), Sylvain Fournier. La SHQ est l’organisme qui chapeaute et qui finance les offices municipaux d’habitation. La Ville est l’un des partenaires financiers. 

La Loi sur la SHQ stipule que les conseils d’administration doivent être composés d’un minimum de cinq personnes et d’un maximum de neuf personnes, dont au moins deux administrateurs élus par les locataires des immeubles HLM gérés par l’OMH.

« Outre l’exigence de la Loi sur la SHQ, la composition du conseil d’administration est prévue dans les lettres patentes des offices municipaux, lesquelles peuvent prévoir qu’un certain nombre d’administrateurs sont nommés par les municipalités (élus ou non-élus). Les lettres patentes peuvent également prévoir que deux administrateurs représentant les groupes socioéconomiques du milieu soient nommés par le ministre responsable de la SHQ », poursuit Sylvain Fournier.

Directeur général de l’OMH de Saguenay, Éric Gauthier confie que l’organisme s’est lui aussi posé la question concernant Jean-Pierre Bolduc, dans le contexte où il briguait l’échevinage.

Rien ne l’empêche de siéger, même s’il est élu le 5 novembre prochain. Les administrateurs de l’OMH siègent sur une base bénévole.