Pyongyang a souligné à sa façon le 65e anniversaire du cessez-le-feu en restituant, comme son leader Kim Jong Un s’y était engagé lors du sommet avec le président Trump, les 55 dépouilles de soldats américains qui étaient toujours en Corée du Nord. Le président américain a remercié son vis-à-vis pour ce geste de bonne volonté.

Le Canada se souvient des 516 morts à la guerre de Corée

Les ministres de la Défense nationale et des Anciens combattants ont rappelé, vendredi, le sacrifice de 516 Canadiens qui sont tombés lors de la guerre de Corée, qui a pris fin le 27 juillet 1953.

« De 1950 à 1953, les membres des Forces armées canadiennes ont combattu pour la liberté en Corée, puis ils sont restés pour le maintien de la paix pendant les années suivantes. Plus de 26 000 Canadiens ont servi pendant la guerre, qui se déroulait à l’autre bout du monde dans des conditions difficiles et dangereuses. Malheureusement, 516 braves Canadiens déterminés à mettre fin au conflit ont fait le sacrifice ultime », ont déclaré l’honorable Seamus O’Regan, ministre des Anciens Combattants, et l’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale.

Les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Cayuga, Athabaskan et Sioux étaient dans le théâtre des opérations dès août 1950. Les premières troupes terrestres canadiennes ont atteint la ligne de front en février 1951, et en avril, elles ont résisté aux assauts des Chinois et des Nord-Coréens dans la vallée de Kapyong, aux côtés de leurs alliés américains, australiens, néo-zélandais et britanniques. Les pilotes de chasse canadiens ont éventuellement servi dans le cadre d’échanges avec les escadrons de l’USAF, alors que l’escadron 426 convoyait des troupes et du ravitaillement de l’Amérique du Nord au Japon.

Signé dans le village de Panmunjom le 27 juillet 1953, l’armistice de la guerre de Corée a marqué la fin d’un important chapitre de l’histoire militaire canadienne. Environ 7000 soldats canadiens ont continué de servir en Corée dans des rôles de maintien de la paix après la signature de l’armistice ; le dernier soldat a quitté la Corée en 1957.

Il reste quatre vétérans de la guerre de Corée au Saguenay-Lac-Saint-Jean.