Le Café Cambio ferme ses portes dimanche, en lien avec la Journée moniale sans achat. Un après-midi de réflexion sur la surconsommation est plutôt organisé.

Le Cambio ferme une journée pour réfléchir à la surconsommation

Le Café Cambio ferme ses portes dimanche en lien avec la Journée mondiale sans achat. Café gratuit, ateliers et débat sont plutôt au menu d’un après-midi de réflexion sur la surconsommation, à moins d’une semaine du Vendredi fou.

Habituellement ouverte de 8h à 23h le dimanche, la coopérative de travail située sur la rue Racine, au centre-ville de Chicoutimi, fermera toute la journée ses cuisines et ses portes aux clients.

Le Café Cambio ne sera accessible que de 13h à 16h pour les participants à cette activité. Le Cambio invite la population «à réfléchir, apprendre et partager sur les thèmes de la surconsommation, de la décroissance et des limites du capitalisme tel qu’on le connaît», peut-on lire sur la page de l’événement Facebook.

Des intervenants issus de différents milieux participeront notamment à un débat sur la fermeture des commerces le dimanche. Des ateliers zéro déchets et de cuisine collective ou encore des projections documentaires et des tables d’alternatives sont également proposées. Du café gratuit sera offert.

«Apportez votre bocal ou pot Masson et repartez avec de nouvelles connaissances sur la préservation des aliments!», propose l’organisation. Les personnes intéressées à participer aux activités doivent s’inscrire.

La Journée mondiale sans achat se tient traditionnellement le dernier vendredi du mois en Amérique du Nord. Cette journée correspond cette année à la date du Vendredi fou, journée de soldes et de promotions, au lendemain de la fermeture des commerces le jour de l’Action de grâce aux États-Unis.