La rue Racine était déserte, mercredi matin.
La rue Racine était déserte, mercredi matin.

Le calme en ville à Saguenay

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
La ville de Saguenay n’a jamais été aussi tranquille. Habituellement en pleine heure de pointe, les artères principales sont plutôt désertes, aux quatre coins de la métropole régionale. Comme quoi les Saguenéens semblent respecter les consignes des autorités gouvernementales, qui demandent aux citoyens de rester à la maison le plus possible.

Les boulevards Talbot, Saint-Paul et de l’Université ne sont plus pris d’assaut par les automobilistes qui rentrent au travail. Même chose dans le centre-ville de Chicoutimi, où la rue Racine est particulièrement déserte. 

Ralentissement des interventions policières

Les policiers remarquent d’ailleurs un ralentissement de leurs interventions auprès des automobilistes, bien qu’ils se tiennent toujours à l’affût de ce qui se passe sur le territoire. 

Le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier, explique que les agents travaillent beaucoup en amont, afin de pallier n’importe quelle situation. 

Du côté de la Sûreté du Québec, on remarque également une tranquillité inhabituelle sur le territoire, mais étant donné sa superficie plus grande, les policiers restent occupés, a affirmé le porte-parole Hugues Beaulieu.

Habituellement pris d'assaut, le boulevard Saint-Paul est bien calme.