Le bloc opératoire de Dolbeau-Mistassini encore fermé

Le bloc opératoire de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini sera fermé pour une énième fois cette fin de semaine faute de chirurgiens. Le maire de la municipalité, Pascal Cloutier, a reçu un avis du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour l’en informer.

Pour Pascal Cloutier, cette situation est loin d’être normale. 

« C’est une semaine après l’autre, mais je ne veux pas m’habituer à ça. C’est très préoccupant et c’est normal que les gens s’inquiètent. Pour une femme enceinte ou un patient qui a besoin d’une opération, ce n’est pas rassurant de savoir qu’ils devront être transférés dans un autre hôpital », déplore M. Cloutier. 

Une rencontre avec le comité de défense du bloc opératoire de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini ne devrait pas tarder selon lui. 

« On sait que localement, il y a un gros travail de recrutement qui se fait en ce moment. Avec l’adoption de la loi, on devrait aussi avoir accès à plus de ressources, mais nous, ce qu’on vise, c’est de compter sur des gens qui sont ici sur une base permanente », souligne le maire de Dolbeau-Mistassini. 

La présidente-directrice générale (PDG) du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Martine Couture, avait tenu à rassurer Pascal Cloutier il y a deux semaines à propos du bloc opératoire. 

L’adoption de la Loi 130, qui a notamment pour but de faciliter l’accès à la chirurgie, devrait selon elle régler ce problème à moyen terme.